19.04.2004 - TPIR/MUHIMANA - LE PROCUREUR A MI- CHEMIN DE SA PREUVE

Arusha 19 avril, (FH)-Le procureur est entré lundi dans la deuxième partie de sa preuve en citant son treizième témoin dans le procès de l'ex- conseiller municipal de Gishyita (province de Kibuye, ouest du Rwanda), Mikaeli Muhimana, dit Mika, en cours devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

A l'ouverture du procès, le 29 mars dernier, le procureur avait promis de citer ses vingt témoins en quatre semaines.

1 min 1Temps de lecture approximatif

Tous les témoins cités à ce jour ont allégué avoir été témoins ou victimes de violences sexuelles commises par l'accusé.

Dénommé "AT" pour préserver son anonymat, le témoin entendu lundi est un Tutsi qui a survécu aux massacres de l'hôpital de Mugonero (non loin de Gishyita) en se cachant sous des cadavres. Il a affirmé avoir vu Mika et D'autres personnes violer trois filles.

" Il (Mika) a déshabillé Mukasine, une des trois filles, et l'a violée. Les deux autres ont été violées par les compagnons de Mika ", a-t- il déclaré. Après le viol, les trois filles ont été fusillées sur ordre de l'ex-responsable administratif, a ajouté le témoin.

l'accusé plaide non coupable. Muhimana a été arrêté le 8 novembre 1999 en Tanzanie et transféré le même jour au centre de détention du TPIR.

Son procès se déroule devant la troisième chambre de première instance présidée par la juge pakistanaise Khalida Rashid Khan, assistée du Kenyan Lee Gacuiga et du Ghanéen Emile Francis Short.

ER/KN/AT/GF/FH (MH''0419A)