13.04.2004 - TPIR/BUTARE - UN TEMOIN AFFIRME AVOIR PARTICIPE A DES MASSACRES SUR ORDRE DE l'EX- PREF

Arusha 13 avril 2004 (FH)- Un "génocidaire" repenti a déclaré mardi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) avoir participé à des massacres de Tutsis en 1994 sur ordre de l'ancien préfet de Butare (sud du Rwanda), le colonel Alphonse Nteziryayo, un des accusés dans le procès du groupe "Butare".

Désigné par le pseudonyme "QBU" pour dissimuler son identité, le 47ème témoin à charge, détenu au Rwanda depuis 1997, a avoué sa participation au génocide.

1 min 9Temps de lecture approximatif

"Quand vous balayez les cendres, vous ne devez pas en garder dans la maison, vous devez les mettre toutes dehors", aurait lancé Nteziryayo, lors D'une réunion publique au lieu-dit Mukindo à Butare. Alphonse Nteziryayo s'exprimait peu après sa nomination à la tête de la préfecture, selon les souvenirs du témoin.

Pour QBU, les propos de Nteziryayo étaient un appel à pourchasser et tuer tous les Tutsis. Le préfet aurait en outre exhorté les jeunes hutus à ne pas épargner leurs amies tutsies, toujours selon le témoin. QBU a indiqué qu'à la suite de ce discours, lui-même et D'autres ont massacré des Tutsis.

QBU a déposé en partie à huis clos. Son témoignage se poursuivra mercredi.

Nteziryayo comparaît aux côtés de l'ancienne ministre de la Famille et de la promotion féminine, Pauline Nyiramasuhuko, Arsène Shalom Ntahobari, fils de l'ex- ministre, autre ex- préfet de Butare, Sylvain Nsabimana, et les anciens maires de Ngoma, Joseph Kanyabashi, et de Muganza, Elie Ndayambaje.

Tous les six plaident non coupable de génocide et de crimes contre l'humanité.

Les débats se tiennent devant la deuxième chambre de première instance présidée par le juge tanzanien William Hussein Sekule, et comprenant, en outre, la Malgache Arlette Ramaroson et l'Ougandaise Solomy Balungi Bossa.

ER/NI/GF/FH (BT''0413A)