25.03.2004 - TPIR/BUTARE - LE 42 EME TEMOIN A CLOTURE A HUIS CLOS SA DEPOSITION

Arusha, le 25 mars 2004 (FH) -Le quarante-deuxième témoin à charge dans le procès de six personnes poursuivies pour génocide et crimes contre l'humanité à Butare (sud du Rwanda) a clôturé sa déposition à huis clos.

Dénommé "QI" pour des raisons de sécurité, le témoin était interrogé par l'avocat canadien Me Guy Poupart, co-conseil de l'ancienne ministre de la famille et de la promotion féminine, Pauline Nyiramasuhuko.

0 min 57Temps de lecture approximatif

Au cours D'une brève séance en public, Me Poupart a mis en doute la crédibilité du témoin. l'avocat canadien s'est notamment basé sur ses liens avec le Front patriotique rwandais (FPR), l'ancienne rébellion à majorité tutsie aujourD'hui au pouvoir à Kigali.

Le témoin avait auparavant admis avoir participé à une formation politique et militaire secrète organisé par le FPR dans le maquis. Le témoin a cependant nié avoir été formé en vue de mener des actes de sabotage.

Pauline Nyiramasuhuko est jugé conjointement avec son fils Arsène Shalom Ntahabali, un ancien étudiant à l'université présumé chef milicien, deux anciens préfets de Butare, Sylvain Nsabimana et Alphonse Nteziryayo ainsi que l'ex-maire de Muganza, Elie Ndayambaje, et celui de Ngoma, Joseph Kanyabashi. Tous plaident non coupable.

Le procès se poursuit lundi devant la deuxième chambre de première instance du Tribunal pénal international pour le Rwanda présidée par le juge tanzanien William Hussein Sekule, assisté des juges malgache Arlette Ramaroson et ougandaise Solomy Balungi Bossa.

AT/NI/GF/FH (BT''0325A)