22.03.2004 - TPIR/BUTARE - UN EX- MAIRE N'AURAIT PAS VOULU ARRETER LES MASSACRES

Arusha, le 22 mars 2004 (FH) - Un témoin a allégué lundi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) que l'ancien maire de Ngoma (préfecture Butare, sud du Rwanda), Joseph Kanyabashi, aurait pu arrêter les massacres en 1994 dans cette région s'il l'avait voulu.

Kanyabashi est poursuivi avec cinq autres personnes pour génocide et crimes contre l'humanité commis à Butare entre avril et juillet 1994.

1 min 16Temps de lecture approximatif

Tous plaident non coupable.

Le témoin dénommé " QA" pour des raisons de sécurité a affirmé qu'en prélude au génocide anti-tutsi de 1994, Kanyabashi était un homme bien respecté à Butare, que la population aurait pu l'écouter s'il lui avait demandé de mettre fin aux tueries.

"Il était très populaire à Butare, respecté et obéi par la population ", a affirmé le quarante et unième témoin à charge dans ce procès qui a commencé en juin 2001. Au contraire, lors D'une réunion tenue aux environs du 18 avril 1994, l'accusé aurait dupé des Tutsis en cachette, en leur disant que les massacres avaient pris fin, a allégué QA.

D'après le témoin, beaucoup de personnes ont quitté leur lieu de refuge et ont été tuées.

Lors du contre-interrogatoire, QA a clarifié que des soldats de la Garde présidentielle (GP) avaient été envoyés en renfort à Butare lors des massacres.

Kanyabashi est co-accusé avec l'ancienne ministre de la famille et de la promotion féminine, Pauline Nyiramasuhuko, Arsène Shalom Ntahobali, fils de Nyiramasuhuko, un leader présumé de la milice, deux ex-préfets de Butare, Alphonse Ntaziryayo et Sylvain Nsabimana, ainsi que l'ancien maire de Muganza, Elie Ndayambaje.

Nyiramasuhuko et son fils répondent de charges additionnelles de viol. l'ex-ministre est la première femme à être inculpée par une juridiction internationale.

Le procès du groupe Butare est présidé par le juge tanzanien William Hussein Sekule, assisté des juges malgache Arlette Ramaroson, et ougandais Solomy Balungi Bossa. La déposition de QA se poursuivra mardi.

GA/KN/AT/GF/FH (BT''0322A)