18.03.2004 - TPIR/BUTARE - UN TEMOIN JUSTIFIE SES CONTRADICTIONS PAR SA FAIBLE CONNAISSANCE DU FRAN&

Arusha, le 18 mars 2004 (FH) - Un témoin entendu par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) dans le procès du groupe Butare (sud du Rwanda) a expliqué jeudi que les contradictions entre sa déclaration écrite et sa déposition orale sont à mettre sur le compte de son manque de maîtrise du français.

Le quarantième témoin à charge, dénommé "FAE" pour des raisons de sécurité, répondait à Me Nicole Bergevin, l'avocate canadienne de l'ancienne ministre de la famille et de la promotion féminine, Pauline Nyiramasuhuko, un des six accusés dans ce procès.

1 min 18Temps de lecture approximatif

"Le français n'est pas ma langue maternelle, et je n'en ai pas fais usage après mes études", s'est il excusé.

l'avocate venait de relever que dans sa déclaration écrite, le témoin ne fait pas état de listes pré-établies de Tutsis dont se seraient servis les assaillants qui ont attaqué son secteur le 21 avril 1994. "J'aurais pu le dire mais je n'avais pas D'interprète", a encore regretté FAE.

Me Bergevin s'est par ailleurs étonnée des allégations "nouvelles" selon lesquelles son client aurait distribué des préservatifs aux jeunes hutus, leur enjoignant de s'en servir avant de violer et de tuer les femmes tutsies.

"Mon français n'est pas bon, les juges devraient se fonder sur ce que J'ai déclaré hier (lors du contre-interrogatoire)", a insisté FAE. Le reste de la déposition s'est déroulée à huis clos.

Nyiramasuhuko est co-accusée avec son fils, Arsène Shalom Ntahobali, un leader présumé des miliciens à Butare, deux ex-préfets de cette province, Sylvain Nsabimana et Alphonse Nteziryayo, l'ancien maire de Ngoma, Joseph Kanyabashi, et celui Muganza, Elie Ndayambaje.

Le procès se déroule devant la deuxième chambre de première instance du TPIR présidée par le juge tanzanien William Hussein Sekule, assisté des juges malgache, Arlette Ramaroson, et ougandaise, Solomy Balungi Bossa. Les débats se poursuivent avec la comparution D'un nouveau témoin à charge.

GA/NI/AT/GF/FH(BT''0318A)