19.01.2004 - TPIR/MILITAIRES I - LE GENERAL DALLAIRE A COMMENCE SA DEPOSITION EN CIBLANT LE COLONEL

Arusha, le19 janvier 2004 (FH) - Le général canadien en retraite Roméo Dallaire, qui commandait la force onusienne de maintien de la paix au Rwanda en 1994, a commencé sa déposition lundi matin devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda en alléguant qu'un des accusés l'avait menacé de mort, rapporte l'agence Hirondelle.

Roméo Dallaire témoigne dans le procès dit "Militaires I" dans lequel comparaissent quatre accusés dont le colonel Théoneste Bagosora, considéré par le parquet comme le "cerveau" du génocide anti-tutsi et des massacres D'opposants qui ont fait un million de morts entre avril et juillet 1994.

1 minTemps de lecture approximatif

Bagosora était directeur de cabinet au ministère rwandais de la défense. Roméo Dallaire a indiqué avoir rencontré Bagosora vingt-cinq à trente fois durant sa mission au Rwanda.

Roméo Dallaire a relevé une rencontre ,"fin juin début juillet " 1994, au cours de laquelle le colonel Bagosora l'aurait menacé avec son arme. "La réunion était très tendue. Il m'a menacé avec son arme. Il a dit qu'il me tuerait",a-t-il déclaré.

Le colonel Bagosora lui reprochait de vouloir évacuer des orphelins tutsis vers un lieu sûr, a expliqué le général Dallaire.

"Il a de nouveau indiqué avec sa fureur habituelle que J'étais responsable de la tentative avortée de transférer les orphelins derrière la ligne de front pour leur permettre de se réfugier dans un pays étranger", a-t-il conclu.

La déposition du général Dallaire devrait se poursuivre jusqu'au 30 janvier.

AT/GF/FH (Ml''0119a)