12.12.2003 - TPIR/GOUVERNEMENT II - LA DEFENSE A COMMENCE A CONTRE-INTERROGER LE SIXIEME TEMOIN

Arusha, le 12 décembre 2003 (FH) - La défense a commencé à contre-interroger le sixième témoin à charge vendredi dans le procès de quatre anciens ministres du gouvernement intérimaire en cours devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Dénommé "Gouvernement II", ce procès concerne l'ancien ministre de la santé Casimir Bizimungu, celui des affaires étrangères Jérôme Bicamumpaka, celui du commerce Justin Mugenzi ainsi que celui de la fonction publique Prosper Mugiraneza.

1 min 41Temps de lecture approximatif

Le témoin protégé GKB dépose depuis lundi dernier. Il a témoigné essentiellement contre Casimir Bizimungu.

En entamant son contre-interrogatoire, l'avocate canadienne Me Michelyne Chénard Saint-Laurent, qui représente Bizimungu, a relevé des contradictions entre la déclaration du témoin devant des enquêteurs du parquet du TPIR et sa déposition devant la chambre.

Me Saint-Laurent a notamment indiqué que le témoin se présente tantôt comme un boutiquier, tantôt comme un agriculteur. Le témoin a répondu qu'en 1994, il exerçait les deux activités.

M.GKB a déclaré qu'il faisait partie des miliciens Interahamwe qui ont tué des Tutsis dans la province de Ruhengeri (nord du Rwanda) en 1994.

Le témoin a notamment allégué que Bizimungu et l'ancien maire de Mukingo, Juvénal Kajelijeli, lui avaient ordonné D'enterrer des corps de deux Tutsis qui avaient été tués au bureau communal de Mukingo. Me Saint-Laurent a réfuté ces allégations. l'avocate a en revanche plaidé que le témoin était un voleur qui a été arrêté dix fois à Ruhengeri pour cette infraction.

M.GBK a violemment contesté cela. Le témoin a, par contre, indiqué qu'il a été détenu pour participation aux massacres de Tutsis. Selon lui, Kajelijeli l'avait taxé de voleur parce qu'il avait décidé de témoigner contre lui. Kajelijeli a été condamné à la prison à vie le 1er décembre dernier par le TPIR qui l'avait trouvé coupable de génocide et de crimes contre l'humanité.

"J'ai été entraîné dans les massacres par Kajelijeli, Bizimungu et Joseph Nzirorera", a indiqué le témoin. Nzirorera était secrétaire général de l'ex-parti présidentiel et président de l'assemblée nationale intérimaire en 1994. Il est également en procès devant le TPIR.

"Ils étaient derrière ce processus D'extermination et J'a travaillé avec eux", a ajouté GKB.

Son contre-interrogatoire se poursuivra lundi devant la deuxième chambre de première instance du TPIR présidée par le juge sri-lankais Asoka de Zoysa Gunawardana et comprenant en outre le juge kenyan Lee Gacuiga Muthoga et la juge pakistanaise Khalida Rashid Khan.

AT/PJ/GF/FH (GVII'1212A)