19.11.2003 - TPIR/ZIGIRANYIRAZO - NOUVELLE COMPARUTION INITIALE LE 25 NOVEMBRE

Arusha19 novembre (FH) - Le beau- frère de l'ex-président rwandais Juvénal Habyarimana, Protais Zigiranyirazo, détenu pour génocide à la prison du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) fera une nouvelle comparution initiale le 25 novembre en raison de l'amendement de l'acte D' accusation.

Protais Zigiranyirazo, 65 ans, répond de cinq chefs D'accusation de génocide et de crimes contre l'humanité portant sur des massacres de Tutsis commis entre avril et juillet 1994 à Kigali (capitale) et dans la province de Gisenyi (nord-ouest du Rwanda), selon le nouvel acte D'accusation.

1 min 18Temps de lecture approximatif

Le premier acte D'accusation ne retenait que deux chefs D'accusation de crimes contre l'humanité. Lors sa première comparution initiale le 10
octobre 2001, Zigiranyirazo avait plaidé non coupable.

Appelé aussi « Monsieur Z », le frère de la veuve du président Habyarimana était un important homme D'affaires en 1994, après avoir été pendant plus de dix ans
préfet de Ruhengeri (nord).

Selon l'accusation, des Tutsis auraient été tués sur ordre de Protais Zigiranyirazo dans la capitale rwandaise Kigali et dans la province de
Gisenyi dont l'accusé est originaire.

Il aurait ainsi, en avril 1994, ordonné aux hommes qui contrôlaient un barrage routier près de son domicile du quartier huppé de Kiyovu, dans la
ville de Kigali, de « fouiller toutes les maisons alentour et de tuer tous les Tutsis qu'ils y trouveraient ».

« Peu après, les militaires et les Interahamwe se sont mis à tuer sans "discontinuer », indique l'acte D'accusation.

Le mois suivant, le propre fils de l'accusé, Jean Marie Makiza, aurait, sur ordre de son père, tué par balles trois gendarmes identifiés comme Tutsis.

Les gendarmes auraient été abattus à un barrage routier devant la villa de Monsieur Z dans sa commune natale de Giciye (dans la province de Gisenyi).

l'accusé a été arrêté le 26 juillet 2001 en Belgique et transféré le 3 octobre de la même année au centre de détention du TPIR à Arusha.

igiranyirazo comparaîtra devant les juges Williams (St Kitts et Névis), Vaz (Sénégal) et Khan (Pakistan).
ER/CE/FH ('1119'A)