18.08.2003 - TPIR/GACUMBITSI - l'ACCUSE AURAIT ORDONNE LES MASSACRES ET LES PILLAGES, SELON UN REPEN

Arusha 18 août 2003 (FH) - Un témoin rwandais qui a avoué le génocide devant la justice de son pays a déclaré lundi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) que l'ancien maire de Rusumo (province de Kibungo, est du Rwanda), Sylvestre Gacumbitsi, a ordonné des massacres de Tutsis et des pillages en avril 1994.

Sylvestre Gacumbitsi, 56 ans, répond de cinq chefs D'accusation de génocide et crimes contre l'humanité portant sur des massacres de Tutsis et des viols commis dans sa commune en 1994.

1 min 31Temps de lecture approximatif

Il plaide non coupable

Dénommé "TBI" pour protéger son identité, le dixième témoin à charge a allégué que "le 14 avril, Gacumbitsi nous a ordonné de commencer à tuer les Tutsis, de manger leur bétail et piller leurs biens".

M. TBI faisait alors partie D'un groupe de quarante personnes, parmi lesquelles se trouvaient quelques Tutsis, a-t-il dit.

l'accusé leur aurait demandé à cette occasion de veiller à ce qu'aucun Tutsi ne se réfugie sur le territoire tanzanien. La commune de Rusumo fait frontière avec la Tanzanie.

"Nous avons aussitôt commencé à démolir les maisons des Tutsis, à piller leurs biens ainsi qu'à abattre leurs vaches et leurs chèvres", a indiqué ce repenti, expliquant que les agressions physiques n'ont commencé que les jours suivants.

"Pourquoi n'êtes-vous pas immédiatement passés aux massacres alors que les personnes visées étaient présentes?" a notamment demandé l'avocat principal de Sylvestre Gacumbitsi, le Camerounais Me Kouengoua.

Le témoin a répondu quil avait été convenu de piller D'abord et de tuer par la suite. Il a ajouté qu'il avait personnellement tué quatre personnes.

Les victimes ont été jetées dans la rivière Akagera, a-t-il dit.

Le premier témoin du procureur, le journaliste anglais Patrick Fergal Keane, avait présenté en preuve des images de corps flottant dans cette rivière. Lundi dans l'après-midi, l'accusation a cité son onzième témoin.

Le procès Gacumbitsi a commencé le 28 juillet dernier. Les débats avaient été suspendus le 6 août. Le procureur aura cité tous ses témoins avant le 28 août.

l'ancien maire de Rusumo comparaît devant la troisième chambre de première instance du TPIR présidée par la juge sénégalaise Andrésia Vaz et comprenant en outre, les juges fidjien Jai Ram Reddy et russe Serguei Aleckseievich Egorov.

ER/AT/GF/(GA'0818A)