15.08.2003 - TPIR/RUGAMBARARA - l'ANCIEN MAIRE JUVENAL RUGAMBARARA PLAIDE NON COUPABLE

Arusha 15 août 2003 (FH) - l'ancien maire de Bicumbi (province Kigali rurale, centre- est du Rwanda), Juvénal Rugambarara, a plaidé non coupable lors de sa comparution initiale vendredi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Cheveux en bataille, le corps flottant dans une veste neuve, Juvénal Rugambarara a plaidé non coupable sur chacun des neuf chefs D'accusation portés contre lui.

1 min 15Temps de lecture approximatif

l'accusé a été maire de Bicumbi entre 1993 et 1994. Il a remplacé à ce poste Laurent Semanza condamné le 15 mai dernier à 25 ans de prison par le TPIR, et qui a fait appel.

Le procureur allègue que Juvénal Rugambarara "s'est entendu avec D'autres pour tuer et porter de graves atteintes à l'intégrité physique ou mentale de membres de la population tutsie".

A partir du 10 avril 1994, des miliciens Interahamwe conduits par Juvénal Rugambarara ont attaqué des réfugiés tutsis qui s'étaient réfugiés sur la colline Munini, allègue notamment le procureur.

"Vers le 18 avril [1994], la quasi-totalité des réfugiés avait été décimée", selon l'acte D'accusation. Le document indique que l'accusé "a participé activement à ces tueries".

Nombre de faits allégués contre Rugambarara sont également imputés à Laurent Semanza et à l'ancien maire de Gikoro, une commune voisine de Bicumbi, Paul Bisengimana, également détenu à Arusha.

Le procureur soutient par ailleurs que Rugambarara n'a rien fait pour prévenir ou arrêter les actes de viol.

La lecture de l'acte D'accusation a duré une heure et demie. A la fin de l'audience, le juge fidjien Jai Ram Reddy, qui siégeait seul, a déclaré que "le greffe prendra des dispositions utiles pour l'ouverture du procès".

Juvenal Rugambarara était assisté par un avocat de permanence, Tanzanien D'origine indienne, Me Bharat Chadah.

Juvénal Rugambarara a été arrêté lundi dernier par la section ougandaise D'Interpol et transféré deux jours plus tard au TPIR. C'est le onzième maire rwandais officiellement mis en accusation par le TPIR.

ER/AT/GF/FH (RR'0815A)