21.01.2003 - TPIR/MEDIAS - FIN DE LA DEPOSITION DU DEUXIEME TEMOIN DE LA DEFENSE DE NGEZE

Arusha, le 21 janvier 2003 (FH) - Le deuxième témoin de la défense de Hassan Ngeze, un des trois accusés dans le procès des médias, a terminé sa déposition mardi, maintenant ses allégations selon lesquelles il aurait été suborné par des enquêteurs du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Dénommé RM10 pour protéger son anonymat, le témoin a affirmé avoir reçu des promesses D'argent en échange D'un faux témoignage contre Ngeze et un homme D'affaires en fuite, Félicien Kabuga.

1 min 11Temps de lecture approximatif

Mardi, le témoin a subi le contre-interrogatoire du parquet et répondu aux questions des juges.

Ancien directeur et rédacteur en chef de la revue Kangura, Hassan Ngeze est coaccusé avec deux responsables présumés de la Radio-télévision libre des
Mille collines (RTLM), Ferdinand Nahimana et Jean-Bosco Barayagwiza. Ils sont poursuivis pour utilisation de leurs médias respectifs à des fins de génocide. Ils plaident non coupables.

Ferdinand Nahimana a été le premier à citer des témoins pour sa défense, avant de passer le relais à Hassan Ngeze. Ce dernier prévoit de citer cinquante-cinq témoins, lui compris. La date à laquelle l'accusé sera dans le box des témoins n'a pas encore été communiquée.

La déposition des témoins de Hassan Ngeze a été interrompue momentanément mardi après-midi par l'audition D'une requête de la défense. l'avocat principal de Hassan Ngeze, l'Américain Me John Floyd, a souhaité qu'elle soit entendue à huis clos, par souci de protection des témoins.

Le procès des médias se déroule devant la première chambre de première instance du TPIR présidée par la juge sud-africaine Navanethem Pillay et
comprenant en outre les juges norvégien Erik Mose et sri-lankais Asoka de Zoysa Gunawardana.

AT/CE/GF/FH (ME'0126A )