11.10.2001 - TPIR/SEMANZA - PROCES AJOURNE JUSQU'AU 22 OCTOBRE

Arusha 11 octobre 2001(FH)- Le procès de l'ancien maire de Bicumbi, (préfecture de Kigali rural , centre-est du Rwanda) Laurent Semanza , en cours devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda , a été reporté jusqu'au 22 octobre prochain.

"D'aujourD'hui [mercredi 10 octobre] au 21 octobre, la chambre ne va pas siéger suite à D'autres engagements des juges" a déclaré le juge russe Yakov Ostrovsky ,qui préside les débats.

2 min 14Temps de lecture approximatif

Des sources émanant du Tribunal indiquent que les juges du TPIR devraient rencontrer ceux du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie(RPIY), dans un séminaire organisé par le gouvernement irlandais à l'Université de Dublin. Les juges des deux juridictions devraient faire des échanges de vues sur le travail des deux tribunaux et traiter des questions D'intérêt commun, selon les mêmes sources.

Avant cet ajournement, la chambre a rejeté une requête de la défense qui réclamait plus de temps pour pouvoir introduire ses témoins. l'avocat americano-camerounais, Me Charles Taku, a déclaré que certains témoins de la défense attendaient des examens finaux en décembre prochain.

Un autre témoin a mis au monde un enfant tout récemment et était en train de récupérer, tandis qu'un autre avait un conjoint malade, a poursuivi Me Taku. Le défenseur de Semanza a ajouté que certains de ces témoins ont changé de résidences.

Le représentant canadien D'origine nigérianne du parquet, Chile Eboé-Osuji, a répondu que l'avocat ne faisait qu'avancer des faits dont il ne présente pas des preuves. l'accusation a estimé que la défense devrait se préparer longtemps à l'avance et présenter ses moyens de preuves aussitôt que le parquet conclut les siens.

Chile Eboe-Osuji a affirmé que la défense de Semanza avait bénéficié " D'une offre généreuse" de la chambre, qui lui a accordé environ six mois pour se préparer.

"Aucune des raisons avancées ne nous convainc " a dit le juge Ostrovsky à la défense. La chambre a estimé que cette pause qui s'étend jusqu'au 22 octobre devrait permettre à la défense de se préparer.

Me Taku a toutefois indiqué la décision de la chambre allait avoir de sérieuses conséquences sur la défense de Semanza. Il a maintenu que les difficultés auxquelles étaient confrontée son équipe " n'étaient pas à mettre entièrement sur le dos de la défense" expliquant que certains problèmes échappait à son contrôle.

Le procès a été ajourné après le contre-interrogatoire du sixième témoin de la défense . Dénommée "KM" pour protéger son anonymat, ce témoin, une femme dont la famille a été massacrée en avril 1994, a maintenu que Semanza était un bon bourgmestre, qui ne pratiquait pas la discrimination ethnique dans sa commune et qui n'intimidait pas ses opposants politiques.

Madame "KM" a réaffirmé, comme lors de l'interrogatoire principal, que les atrocités commises en commune Bicumbi sont l'oeuvre du Front patriotique rwandais(FPR-ex-rébellion à majorité tutsie) qui a envahi la commune Bicumbi dès les premiers jours qui ont suivi l'attentat contre l'avion de l'ex-président rwandais Juvénal Habyarimana.

Laurent Semanza est jugé par la troisième chambre de première instance du TPIR, présidée dans cette affaire par le juge russe Yakov Ostrovsky, et composée par ailleurs du juge George Williams de Saint Kitts et Nevis et du juge slovène Pavel Dolenc.

BN/AT/PHD/FH(SE_1011A)