15.11.2000 - TPIR/SEMANZA - LE PROCES DE l'ANCIEN MAIRE SEMANZA SUSPENDU JUSQU'AU 4 DECEMBRE

Arusha 15 novembre 2000 (FH) - Le procès de l'ancien maire de Bicumbi (centre-est du Rwanda), Laurent Semanza, a été suspendu jusqu'au 4 décembre, après l'audition du sixième témoin de l'accusation.

Présenté sous le pseudonyme "VI" pour préserver son anonymat, le témoin a accusé Laurent Semanza D'avoir organisé des entraînements de miliciens dans sa propre résidence.

1 min 1Temps de lecture approximatif

Laurent Semanza est poursuivi pour des massacres de Tutsis dans les communes de Gikoro et Bicumbi. Il plaide non coupable.

Le témoin "VI" a affirmé que des Tutsis qui avaient pris refuge au domicile de l'accusé ont été tués par des miliciens au lendemain de la mort de l'ancien président Juvénal Habyarimana en avril 1994.

Le procès de Laurent Semanza a commencé le 16 octobre dernier. Il se déroule devant la troisième chambre de première instance du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) qui juge également trois anciens responsables rwandais poursuivis pour des crimes commis en préfecture de Cyangugu (sud-ouest du Rwanda). Les deux procès sont organisés alternativement.

Laurent Semanza est défendu par un avocat américain D'origine camerounaise, Me Charles Taku, et un confrère béninois, Me Sadikou Alao.

Laurent Semanza a été arrêté au Cameroun en 1996. La chambre D'appel du TPIR a déclaré sa détention illégale. S'il est jugé innocent, il aura à une compensation financière. S'il est déclaré coupable, sa peine sera réduite, compte tenu des violations de ses droits lors de son arrestation et sa détention préventive.

AT/PHD/FH (SE%1115B)