11.08.1999 - TPIR/BUTARE - L’ANCIENNE MINISTRE ET SON FILS PLAIDENT NON COUPABLES SUR BASE D'UN ACTE

Arusha 12 août 99(FH) - l'ancienne ministre de la famille et de la promotion féminine, Pauline Nyiramasuhuko, et son fils Arsène Shalom Ntahobari, ont plaidé non coupables sur base D'un acte D'accusation modifié, jeudi, devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda(TPIR).

Le Tribunal avait fait droit mardi dernier à une requête du parquet aux fins D'une modification de leur acte D'accusation initial conjoint, portant de sept à onze le nombre de charges.

0 min 49Temps de lecture approximatif

Pauline Nyiramasuhuko devrait désormais répondre notamment D'un crime additionnel de viol.

Le procureur a par ailleurs demandé cette semaine la modification des actes D'accusation contre quatre autres personnes, pour lesquels il sollicite la jonction D'instances avec Pauline Nyiramasuhuko et Arsène Shalom Ntahobari.

Il s'agit des ex-préfets de Butare (sud du Rwanda), Sylvain Nsabimana et Alphonse Ntezilyayo ainsi que des anciens maires de Ngoma, Joseph Kanyabashi, et de Muganza, Elie Ndayambaje. Une audience à ce sujet est prévue vendredi.

Expliquant l'allégation de viol contre l'ancienne ministre Nyiramasuhuko, le substitut tanzanien du procureur, Japhet Mono, a indiqué à l'agence Hirondelle :"Elle était supérieure à quiconque tournait autour D'elle, elle encourageait ces gens, y compris les Interahamwe [miliciens hutus] à violer, ainsi elle est responsable au même titre que ceux qui ont posé l'acte".

BN/AT/PHD/FH (BT§0812A )