UN OFFICIEL DU TPIR RENCONTRE DES ASSOCATIONS DE RESCAPES LA SEMAINE PROCHAINE

Arusha, 18 juillet 2003 (FH) - Le responsable des relations extérieures et de la planification des stratégies au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), Roland Amoussouga, envisage de rencontrer dans le courant de la semaine prochaine des représentants des associations de rescapés du génocide rwandais.

Roland Amoussuga, qui est également conseiller du greffier et porte-parole de la juridiction internationale, a déclaré jeudi que cette rencontre, qui se déroulera à Kigali, vise à renforcer les relations entre le Tribunal d'Arusha et les dites associations.

0 min 57Temps de lecture approximatif

Il rencontrera notamment des représentants d'Ibuka (Souviens-toi ) et d'AVEGA-Agahozo (association des veuves du génocide).

Roland Amoussouga a estimé qu'il était très important que la communication soit maintenue entre le TPIR et les assocations de rescapés. Il a indiqué que, par le passé, le greffier du TPIR, Adama Dieng, avait souhaité rencontrer personnellement les représentants de ces associations mais que cela n'avait pas été possible, en raison des contraintes de calendrier.

Au début de l'année dernière, les principales associations de rescapés du génocide avaient suspendu leur coopération avec le TPIR, alléguant notamment "le harcèlement" des témoins de l'accusation par des équipes de défense ainsi que le recrutement par le TPIR de suspects de génocide.

Une commission mixte Rwanda-TPIR, créée pour résoudre ces problèmes, avait été dissoute avant qu'elle ne commence ses travaux. Les deux parties ne s'étaient pas entendues sur son mandat.

AT/FH/GF/FH(RW'0718A)