27.06.07 - RWANDA/BURUNDI - AUTOUR DE 400 RWANDAIS FUYANT LES GACACAS SONT ARRIVES AU BURUNDI

  Arusha, 27 juin 2007 (FH) - Au moins 400 Rwandais fuyant les juridictions semi-traditionnelles gacacas chargées de juger la plupart des responsables présumés du génocide de 1994 sont arrivés ce mois-ci dans la province burundaise de Ngozi, apprend-on de source associative burundaise.
1 min 16Temps de lecture approximatif

« Des Rwandais du district de Gisagara dans la Province du Sud fuient les juridictions gacacas et affluent vers la commune Marangara dans la province de Ngozi depuis le 6 juin 2007 », rapporte la Ligue burundaise des droits de l’homme, Iteka.   « Jusqu’ au 20 juin 2007, l’administration avait déjà enregistré 400 demandeurs d’asile. La majorité d’entre eux sont des femmes et des enfants », indique la Ligue sur son site internet.   « Ces demandeurs d’asile sont dans des conditions difficiles car ils n’ont ni à manger ni à boire et ils n’ont pas de quoi se protéger contre le froid », ajoute l’association.   L’année dernière, plusieurs milliers de personnes qui avaient traversé la frontière rwando- burundaise pour les mêmes raisons ont été rapatriées.   Inspirées de la justice traditionnelle rwandaise, les gacacas (prononcer gatchatcha) sont animées par des juges non professionnels, désignés au sein de la communauté sur la base du seul critère de l’intégrité.   Quelque 800.000 Rwandais sont soupçonnés d’avoir joué un rôle dans le génocide de 1994 qui a fait, selon Kigali, près d’un million de tués, essentiellement au sein de l’ethnie tutsie.   Ces juridictions gacacas peuvent prononcer jusqu’à la prison à perpétuité, selon une loi organique datant de mars 2007.   ER/AT/GF © Agence Hirondelle