13.07.07 - RWANDA/GENOCIDE - ECHEC DU RECENSEMENT DES RESCAPES

Kigali, 13 juillet 2007(FH)- Le recensement général des rescapés du génocide de 1994 mené en avril dernier a été un échec et doit être refait, a déclaré vendredi le président d’Ibuka (Souviens-toi) , la principale organisation qui défend leurs intérêts.

 

 

1 min 42Temps de lecture approximatif

Théodore Simburudari, qui s’exprimait sur Radio Rwanda, a indiqué que ce recensement avait été mal fait à « 50% ».

 

Expliquant les raisons de l’échec, M.Simburudari a estimé que "la population n'a pas été suffisamment sensibilisée pour ce recensement et les autorités des instances de base ne se sont pas assez impliquées."

Ce constat a été fait lors d’une réunion d'évaluation de deux jours tenue au début de la semaine au centre Iwacu de Kabusunzu, un quartier de la ville de Kigali.

 

Au cours de cette réunion, la secrétaire d’Etat chargée des affaires sociales, Christine Nyatanyi, dont le département avait initié ce recensement, avait effectivement fait état de "données insatisfaisantes" dues à une distorsion de l'information et une implication insuffisante des autorités de base.

Des citoyens ordinaires se seraient faits passer pour des rescapés, espérant obtenir une aide financière. Une rumeur en ce sens avait en effet circulé.

 

Ce recensement vise plutôt une planification nationale en vue d'assister les nécessiteux en général, y compris les rescapés du génocide, ont précisé le président d'IBUKA et la Secrétaire d'Etat.

Mené par les chefs de villages (Umudugudu) bénévoles, ce recensement lancé à la hâte, selon plusieurs observateurs, avait déjà été critiqué à ses premières heures par certains responsables d'IBUKA.

Des agents de recensement et les autorités de base sont aujourd’hui en formation en vue du recommencer l’opération.

 

Selon certains observateurs, le problème de la définition même du rescapé reste en suspens : le terme s'adresse-t-il uniquement aux Tutsi ayant survécu aux massacres, ou inclut-il les Hutu ayant combattu l'idéologie du génocide?

SRE/AT/GF

© Agence Hirondelle