20.07.07 - TPIR/FRANCE - UN EX-PREFET ET UN PRETRE RWANDAIS ARRETES EN FRANCE

Arusha, 20 juillet 2007 (FH)-Un ex-préfet et un prêtre rwandais recherchés par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour leur rôle présumé dans le génocide de 1994 ont été arrêtés vendredi en France, selon la presse locale.
1 min 31Temps de lecture approximatif

Préfet de Gikongoro (sud du Rwanda) en 1994, Laurent Bucyibaruta est accusé de massacres de Tutsis dans sa préfecture. Il vivait dans l’Aube dans le nord-est de la France. L’abbé Wenceslas Munyeshyaka était, de son côté, curé de la paroisse de la Sainte-Famille à Kigali. Le procureur du TPIR allègue qu’il a participé aux massacres de réfugiés dans sa paroisse et commis des actes de viol. Il résidait dans l’Eure, dans le nord de la France. Les deux hommes sont inculpés depuis 2005 mais c’est seulement le mois dernier que leur mise en accusation a été révélée. Le procureur du TPIR souhaite qu’ils soient jugés en France même. Le président du TPIR, Dennis Byron, a récemment désigné une chambre pour examiner cette requête du procureur. Les juges ne se sont pas encore prononcés. Le gouvernement rwandais et les associations de rescapés ont cependant déclaré qu’ils ne coopéreraient avec la justice française si les deux hommes sont jugés là-bas. Kigali accuse Paris d’avoir joué un rôle dans le génocide des Tutsis en soutenant politiquement et militairement l’ancien pouvoir hutu. Le Rwanda a rompu les relations diplomatiques avec la France en novembre 2006 après qu’un juge d’instruction français a lancé des mandats d’arrêt contre des proches du président actuel Paul Kagame. Le juge anti-terroriste Jean-Louis Bruguière les suspecte d’avoir planifié l’attentat contre l’avion de l’ex-président Juvénal Habyarimana le 6 avril 1994, déclenchant ainsi le génocide. AT/GF © Agence Hirondelle