MUNYESHYAKA ET BUCYIBARUTA LIBERES

Paris, 1er août 2007 (FH - TPIR/FRANCE) - La cour d'appel de Paris a ordonné mercredi la remise en liberté de l'abbé Wenceslas Munyeshyaka et de l'ancien préfet Laurent Bucyibaruta arrêtés le 20 juillet sur mandat d'arrêt du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), qui les recherche pour leur participation supposée au génocide.

 

2 min 2Temps de lecture approximatif

Lors de l'audience, Sylvie Petit-Leclaire, l'avocat général, avait demandé à la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris de répondre favorablement à la demande d'arrestation et de maintien en détention des deux hommes émise par le procureur général du TPIR jusqu'à ce que le TPIR se prononce sur l'éventuel transfert de leurs dossiers à la justice française.

Les avocats de la défense ont estimé mercredi que cette demande du TPIR était un "détournement de procédure" aux regard des textes de l'ONU régissant son fonctionnement.

"Je suis innocent, je le prouverai comme un et un font deux", a déclaré l'abbé Wenceslas Munyeshyaka. "A l'issue de l'instruction, le peuple français se rendra compte qu'il n'a pas accueilli un génocidaire, mais un défenseur de la liberté", a-t-il affirmé.

Les deux hommes sont notamment inculpés devant le TPIR pour viols, exécutions et assassinats constitutifs de crime contre l'humanité.

Le procureur général du TPIR a émis le 20 juin ces mandats d'arrêt et de maintien en détention dans l'attente d'une décision de transfert des procédures contre les deux hommes instruites à Arusha vers la France qui s'est engagée à les juger.

Cette procédure permet d'alléger le travail du TPIR qui doit rendre ses décisions de première instance avant 2008.

Wenceslas Munyeshyaka et Laurent Bucyibaruta ont été arrêtés le 20 juillet en France. Tous deux sont mis en examen depuis 1995 pour le père Wenceslas et 2000 pour M. Bucyibaruta en France pour des crimes en relation avec le génocide au Rwanda. Dans cette procédure française, ils ont été placés sous contrôle judiciaire après avoir été détenus, une dizaine de jours pour le premier et six mois pour le second.

Prêtre catholique hutu, Wenceslas Munyeshyaka s'était vu confier en 1997 un ministère aux Andelys (Eure). Depuis 2001, il est prêtre pour les paroisses de Gisors et de la Vallée de l'Epte.

Laurent Bucyibaruta, ancien préfet de Gikongoro (sud), a été arrêté près de Troyes (Aube), où il était installé.

PAS/AT/GF © Agence Hirondelle