LA DEFENSE N’A AUCUN LIEN AVEC UN ACCUSE DE SUBORNATION DE TEMOIN

Arusha, 10 août 2007 (FH - TPIR/KAREMERA)-La défense de l’ancien politicien Joseph Nzirorera n’a aucun lien avec un individu accusé au Rwanda d’avoir suborné un témoin auprès du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), a-t-elle déclaré vendredi.
1 min 15Temps de lecture approximatif

Le quotidien rwandais The New Times avait rapporté, dans son édition du 7 août, qu’un certain Elias Kanyabitaro avait comparu devant un tribunal du nord du pays, accusé d’avoir versé de l’argent à la nommée Immaculée Uwayezu, qui aurait été citée dans le procès de Nzirorera en cours devant le TPIR. Ancien secrétaire général de l’ex-parti au pouvoir au Rwanda, Nzirorera est jugé avec deux de ces collègues au parti, Mathieu Ngirumpatse, le président, et Edouard Karemera, le vice-président. « Personne de notre équipe de défense n’a jamais entendu parler d’Elias Kanyarutaro », a réagi l’avocat principal de Nzirorera, Me Peter Robinson (Etats-Unis) dans un courrier électronique adressé à l’agence Hirondelle. « La personne qu'il est accusé d’avoir corrompu, Immaculée Uwayezu, n’a jamais été un témoin dans le procès Nzirorera. Nous n’avons même jamais entendu parler d’elle », poursuit Me Robinson. L’avocat américain tient à ce que cette information soit rendue publique « afin que notre équipe de défense ne soit pas associée injustement à ces événements ». Kanyarutaro a rejeté toutes les allégations retenues contre lui. Le verdict sera rendu le 31 août. AT/GF © Agence Hirondelle