LE PROCES DE QUATRE ANCIENS MINISTRES RETARDE D'UN MOIS

 

Arusha, 16 août 2007 (FH - TPIR/GOUVERNMENT II ) - Le procès de quatre anciens ministres rwandais devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a été ajourné au 17 septembre prochain en raison de la mort d'un des conseils de la défense.  

1 min 37Temps de lecture approximatif

Les accusés sont l'ancien ministre des affaires étrangères, M. Jerome Bicamumpaka, l'ancien ministre de la santé, Casimir Bizimungu, l'ancien ministre du commerce, Justin Mugenzi, ainsi que Prosper Mugiraneza, l'ancien ministre de la fonction publique. Tous sont accusés de génocide et de crimes contre l'humanité et plaident non coupable. Leur procès a commencé le 6 novembre 2003.   L'un des avocats, Me Pierre Gaudreau (Canada), conseil principal de Bicamumpaka, est mort à l'hopital de Nairobi lundi alors que la présentation des preuves de la défense de son client venait juste de commencer. Me Gaudreau plaidait devant le TPIR depuis 2000 en tant que co conseil puis conseil principal de Bicamumpaka arrété au Cameroun en Avril 1999. Son décès a provoqué une certaine émotion parmi les avocats du TPIR où la communauté canadienne est largement représentée grâce à son bilinguisme. Le TPIR travaille en effet avec l'anglais et le francais comme langues officielles.   Lors d'une conférence de mise en état jeudi l'avocat adjoint, Michel Croteau (Canada) a demandé un délai pour préparer ses interrogatoires. Dans une déclaration liminaire lundi il avait annoncé son intention de citer 25 témoins à la barre aprés avoir entrendu Bicamumpaka lui même puis un témoin expert. Dans sa déclaration l'avocat a affirmé que les activités de Bicamumpaka s'était déroulées essentiellement dans la sphère diplomatique et ne concernaient pas les afaires intérieures du pays. Son client, a-t-il dit, n'a participé qu'a 4 ou 5 conseil des ministres entre Avril et Juillet 1994 alors que se déroulait le génocide.   Bicamumpaka est le troisième accusé à présenter sa défense après Mugenzi et Bizimungu. Leur procès devrait se terminer en 2008.    AS/AT/PB/GF © Agence Hirondelle