SIX MEDECINS DONT LE FRERE DE L’EX-PRESIDENT CONDAMNES A 30 ANS DE PRISON

   Arusha, 10 septembre 2007 (FH - RWANDA/GACACA ) - Six médecins rwandais, dont le frère de l’ex-président Juvénal Habyarimana, ont été condamnés mercredi à 30 ans de prison par un  tribunal semi- traditionnel gacaca du sud du Rwanda qui les a reconnus coupables de participation au génocide de 1994, a rapporté la semaine dernière l’Agence rwandaise d’information (ARI).  
1 min 35Temps de lecture approximatif

 Selon cette agence privée, sur les six condamnés, quatre, dont le docteur Séraphin Bararengana, frère de Juvénal Habyarimana, ont été jugés par contumace. Le docteur Bararengana serait en exil dans un pays d’Afrique occidentale.   Seuls étaient présents lors de leur condamnation, les docteurs Jean- Népomuscène Nsengiyumva, originaire de Gisenyi (nord) et Pascal Habarugira, originaire de Cyangugu (sud-ouest), précise ARI.   Au terme de ce procès, qui a duré deux mois devant la juridiction gacaca de Ngoma, dans le district de Huye, les accusés ont été reconnus coupables d’avoir refusé de soigner des Tutsis gravement malades et de les avoir délibérément affamés en 1994, les accusant d’être complices du Front patriotique rwandais (FPR) actuellement au pouvoir, poursuit ARI.   Selon le jugement, ils ont par ailleurs organisé à la Faculté de Médecine de l’Université nationale du Rwanda (UNR) des réunions au cours desquelles ils ont appelé à traquer et tuer les Tutsis.   Cette juridiction poursuit le procès d’une dizaine d’autres médecins et infirmiers vivant au Rwanda ou en fuite à l’étranger, a précisé, sous couvert de l’anonymat, une source associative rwandaise jointe au téléphone à Kigali.   Inspirées des anciennes assemblées villageoises rwandaises lors desquelles « les sages » tranchaient des différends, les juridictions gacacas sont chargées de juger la plupart des responsables présumés du génocide de 1994 qui a fait, selon Kigali, près d’un million de tués, essentiellement parmi la communauté tutsie.   ER/PB/GF    © Agence Hirondelle