27.09.07 - TPIR/RWANDA - LE PROCUREUR DU TPIR "SURPRIS" PAR LES REVELATIONS DE HARTMANN

Arusha, 27 septembre 2007 (FH) - Le procureur du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) ignore tout d’éventuelles négociations sur l’abandon des poursuites contre le FPR (ex armée rebelle au pouvoir actuellement à Kigali), a affirmé jeudi son porte-parole interrogé lors d’un point de presse à Arusha.
0 min 54Temps de lecture approximatif

Dans un livre paru récemment, Florence Hartmann, l’ancienne porte-parole de Carle Del Ponte, procureur du TPIR jusqu'en 2003 raconte comment au printemps 2003 les Etats-Unis ont fait pression sur madame Del Ponte pour qu’elle ne donne pas suite aux enquêtes ouvertes sur d’éventuels crimes de guerre commis par le FPR.

« Le procureur a été surpris de ce qui est mentionné dans ce livre, il n’a aucune connaissance de ces discussions ou accord » a affirmé M. Timothy Gallimore. Selon lui « ce n’est pas quelque chose dont le procureur a eu connaissance ou qui le concerne ».

Depuis deux ans, Hassan Jallow, le procureur du TPIR, successeur de Mme Del Ponte, affirme qu’il étudie les résultats de ces enquêtes qui visent le FPR, et qu’il décidera de l’ouverture de poursuites ou non en vue d’une ou plusieurs mises en accusation.

PB/AT/GF
© Agence Hirondelle