03.12.07 - RWANDA/GENOCIDE - SEPT PERSONNES TUEES EN QUATRE MOIS PAR UN JEUNE GENOCIDAIRE

Kigali, 3 décembre 2007 (FH) - Aloys Tubarimo, un jeune rwandais libéré en 2003 parce qu’il était mineur pendant le génocide de 1994 auquel il avait contriubé, a tué entre août et novembre dernier 7 personnes dans sa région natale, dans la Province de l’Est, et les mobiles de ces meurtres restent à élucider, apprend- on de source associative locale.
1 min 45Temps de lecture approximatif

Orphelin de père et de mère, Tubarimo, originaire du district de Bugesera, avoue avoir tué sa première victime le 14 août et la dernière le 23 novembre, indique la Ligue rwandaise pour la promotion et la défense des droits de l’homme (LIPRODHOR) citant des sources policières.

Après sa libération provisoire en décembre 2003, le jeune homme s’est d’abord adonné à des vols de récoltes et de chèvres, selon la LIPRODHOR, ce qui l’a conduit plus d’une fois dans les cachots de la police.

C’est en août qu’il a commencé sa série noire, ciblant les jeunes qui font le transport de passagers à vélo, indique-t-on de même source.

Pour attirer ses victimes dans son piège, il se présentait comme un passager et, à son arrivée chez lui, il servait au conducteur du taxi-vélo du lait ou de la bière, des boissons dans lesquelles il avait mis préalablement une forte dose de drogue.

Le breuvage affaiblissait ou endormait la victime naïve que le bourreau achevait par la suite à coups de marteau ou de houe avant de la jeter dans une des 23 tombes préalablement creusées à l’intérieur de l’enclos ou dans les environs.

Le jeune assassin a été arrêté le 25 novembre lorsqu’il demandait à se faire transporter chez lui à vélo, comme d’habitude. Intrigué, le conducteur lui a demandé ce qu'était devenue la personne qui l’avait conduit l’avant-veille.

La police a ainsi été alertée et a arrêté Tubarimo qui a avoué ses crimes et montré les tombes dans lesquelles il avait jeté les sept corps.

Une dizaine de complices présumés ont été également appréhendés dont la sœur de Tubarimo, ajoute-t-on de même source.

ER/PB/GF
© Agence Hirondelle