04.12.07 - RWANDA/PRISONS - LE RWANDA VEUT DECONGESTIONNER SES PRISONS

Kigali, 4 décembre 2007 (FH) - Le gouvernement rwandais va tenter au cours de ce mois de décembre, de décongestionner ses prisons surpeuplées, surtout de personnes accusées d’avoir joué un rôle dans le génocide de 1994, a-on appris mardi de source officielle.
1 min 38Temps de lecture approximatif

« Cela rentre dans la cadre de la politique générale du pays visant à avoir des prisons aérées », a expliqué à l’agence Hirondelle le ministre rwandais de la Justice, Tharcisse Karugarama.

Les autorités vont recourir, pour cela, aux Travaux d’intérêt général (TIG), peine alternative à l’emprisonnement, et aux libérations conditionnelles, selon le ministre.

Par ailleurs, seront libérées, les personnes très malades, vulnérables, a dit Karugarama, espérant que « les chiffres vont considérablement diminuer ».

Il a par ailleurs annoncé que le code pénal rwandais est en voie de révision et que « l’une des principales innovations consiste à favoriser les peines alternatives à l’emprisonnement ».

« L’opportunité du nouveau texte qui compte autour de 600 articles a été votée la semaine dernière » par la chambre des députés et «le projet a été renvoyé devant la commission (parlementaire) concernée », a ajouté Karugarama.

Après examen en commission, ce texte proposé par le conseil des ministres, sera ensuite débattu en plénière par la chambre des députés avant d’être transmis au Sénat.

Selon les organisations locales des droits de l’homme, les prisons rwandaises hébergeaient fin mai dernier, autour de 90.000 détenus, contre quelque 60.000 au début de l’année 2006.

Cette augmentation est due aux condamnations prononcées par les juridictions gacacas chargées de juger la plupart des responsables présumés du génocide de 1994.

Inspirées de la tradition rwandaise, les gacacas (prononcer gatchatcha), tribunaux semi - traditionnels, sont animés par des magistrats non professionnels, désignés parmi la communauté sur la base du seul critère d’intégrité.

ER/PB/GF
© Agence Hirondelle