07.12.07 - RWANDA/GACACA - CONGRES EXTRAORDINAIRE D'IBUKA A PROPOS DES GACACAS

Kigali, 7 decembre 2007(FH) - Ibuka (Souviens-toi), le principal collectif des associations des rescapés du génocide rwandais a tenu vendredi un congrès extraordinaire pour faire un état des lieux des juridictions Gacaca.
1 min 34Temps de lecture approximatif

M. Naphtal Ahishakiye, chef du département Mémoire au sein du collectif a expliqué à l’agence Hirondelle à Kigali qu'avec des partenaires de la justice et les associations des rescapés du génocide, ils comptaient «débattre de la façon dont les juridictions gacaca peuvent clôturer sur fond du respect des objectifs qu’elles se sont assignés ».

Ce congrès extraordinaire fait suite à un récent rapport d'Ibuka qui critiquait entre autres la qualité des procès gacaca, l’interférence des autorités, l’acquittement et la libération incontrôlés des « génocidaires », l’insécurité des rescapés et des témoins et le camouflage de la vérité.

Ce rapport recommande la révision ou la réparation de ces manquements notamment par une justice équitable contre des autorités qui ont trempé dans le génocide, la révision des procès des gens acquittés sur base de corruption et l’organisation harmonieuse des travaux d’intérêt général (TIG).

Des représentants des veuves du génocide, d'orphelins-chefs de ménage, d'étudiants rescapés et les mandataires d’Ibuka au niveau des districts étaient présents.

Selon Madame Mukantaganzwa, les juridictions gacaca, dont la clôture officielle était prévue dans un mois pourraient bénéficier d’une prolongation dont la mission s’étendrait aux procès des gens de la 1ère catégorie.

Du demi-million des présumés auteurs du génocide de 2ème catégorie, 95% ont jusqu’à présent été jugés par les juridictions Gacaca et 5% sont soit des procès en révision soit des dossiers récemment constitués sur la base de nouvelles informations.

SRE/PB/GF
© Agence Hirondelle