20.03.08-FRANCE/RWANDA - UN TRIBUNAL FRANÇAIS REFUSE DE LIBERER UN RWANDAIS RECHERCHE PAR SON PAYS

Paris 20 mars 2008 (FH) - La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Chambéry a rejeté mercredi la demande de remise en liberté de Claver Kamana, placé sous écrou extraditionnel à la demande du Rwanda, qui le réclame pour son implication présumée dans le génocide rwandais en 1994, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
0 min 47Temps de lecture approximatif

Le parquet général s'était opposé à cette demande de remise en liberté.

La chambre de l'instruction doit se prononcer le 2 avril sur l'extradition vers le Rwanda de M.Kamana, un ancien homme d’affaires, à laquelle le ministère public est favorable.

Claver Kamana, 68 ans, selon l'état-civil, 74 ans selon ses dires, résidait à Annecy depuis un an, avec un titre de séjour régulier, et depuis plusieurs années en France, selon une source judiciaire.

Par ailleurs, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse a renvoyé au 29 avril l'examen de la demande d'extradition d'un ancien militaire de l'armée rwandaise, Marcel Bivugabagabo, arrêté le 7 janvier en France à la demande du gouvernement rwandais.

PAS/GF
© Agence Hirondelle