28.04.08 - RWANDA/GENOCIDE - L'ANCIEN MAIRE D'UNE COMMUNE RWANDAISE ARRETE EN ALLEMAGNE

Kigali, 28 avril 2008 (FH) - M. Onesphore Rwabukombe, ancien bourgmestre de la commune de Muvumba, à l'est du Rwanda, a été arrêté en Allemagne, jeudi dernier, pour crimes de génocide, a rapporté la radio nationale rwandaise.
1 min 59Temps de lecture approximatif

L'ancien responsable était recherché depuis 1994 par la justice rwandaise qui l'accuse de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre, tous commis entre le 1er octobre 1990 et le 31 décembre 1994. La radio, citant M. Jean Bosco Mutangana, porte-parole du parquet général, fait état de"son rôle actif dans les arrestations massives des Tutsi dits complices du FPR,emprisonnés et massacrés à Byumba en 1990. Il est également accusé de complicité avec M. Jean Baptiste Gatete dans les massacres des Tutsi à Murambi et à la paroisse de Nyarubuye".

Gatete a été mis en accusation par le Tribunal pénal international pour le Rwanda. Le procureur a demandé son transfert vers le Rwanda et cette demande n'a pas encore été examinée par la chambre devant laquelle elle a été déposée. Selon un membre de l'équipe de défense de Gatete interrogé lundi matin à Arusha, Rwabukombe n'est pas cité dans l'acte d'accusation contre Gatete.

Selon la radio rwandaise, le porte-parole du parquet a précisé que jusqu'ici l'Allemagne n'a pas signé d'accords d'extradition de criminels avec le Rwanda.Il a rappelé néanmoins que ce pays avait l'obligation ou de le juger ou de l'extrader pour "avoir signé la convention internationale sur la lutte contre le génocide".

Si Onesphore Rwabukombe était extradé vers le Rwanda,il serait jugé par les juridictions Gacaca, car selon la nouvelle loi en révision,sa qualité de responsable communale le place dans la 2ème catégorie.

Cette arrestation est intervenue après la visite en Allemagne du chef de l'état rwandais, Paul Kagame, la semaine dernière. Lors d'une conférence de presse à Berlin, Kagame a, selon l'AFP, dénoncé la présence sur le sol allemand d' Ignace Murwanashyaka, leader des FDLR, un groupe rebelle armé basé en république démocratique du Congo et accusé d'être constitué d'ancien membres de l'armée rwandaise et de miliciens interahamwe. Recherché pour crimes de génocide, il a été arrété le 7 avril 2006, puis relaché aprés avoir été brièvement détenu à Mannheim.

La chancelière allemande Angela Merkel, a répondu à M. Kagame que l'Allemagne "suivait la situation de trés près" à propos de Muwanashyaka. Celui ci, a précisé l'AFP, était étudiant en Allemagne lors du génocide de 1994.

SRE/PB/GF
© Agence Hirondelle