03.11.08 - TPIR/MILITAIRES I - JUGEMENT LE 18 DECEMBRE DANS LE PROCES BAGOSORA

Arusha, 3 novembre 2008 (FH) - Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) rendra le 18 décembre prochain son jugement dans le procès du colonel Théoneste Bagosora présenté par le procureur comme « le cerveau » du génocide de 1994, a-t-on appris lundi de source officielle.
1 min 14Temps de lecture approximatif

Bagosora est jugé avec l'ancien chef des opérations militaires à l'Etat-major de l'armée, le général Gratien Kabiligi, l'ancien commandant du secteur Gisenyi (nord), le lieutenant-colonel Anatole Nsengiyumva et l'ex- commandant du bataillon paracommando, le major Aloys Ntabakuze. Leur procès a commencé en avril 2002 et le jugement est en délibéré depuis juin 2007.

Jugés pour crimes de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre, les quatre accusés, plaident non coupables.

Dans son réquisitoire le 28 mai 2007, le procureur en chef du TPIR, Hassan Bubacar Jallow, avait appelé les juges à « déclarer les accusés coupables des crimes portés contre eux ». « Ils ont préparé, planifié, ordonné, dirigé, incité, encouragé et approuvé le meurtre de civils tutsis innocents, des hommes, des femmes, des enfants et d'autres considérés comme des complices », avait soutenu Jallow. S'en prenant particulièrement à Bagosora, il l'avait également accusé d'avoir commandité l'assassinat des 10 Casques bleus belges, dans le but, selon lui, de provoquer le retrait de la force des Nations Unies, pour laisser le champ libre à la machine à tuer.

S'exprimant le 1er juin 2007, Bagosora avait demandé à ses juges de le « réhabiliter », affirmant être « victime d'une campagne ignoble » menée par l'ex-rébellion du Front patriotique rwandais (FPR) actuellement au pouvoir.

ER/PB/GF

© Agence Hirondelle