La justice doit être vue pour être rendue
S'inscrire à la newsletter

Côte d'Ivoire: une procédure contre Blé Goudé reportée au 30 octobre

1 min 14Temps de lecture approximatif

La justice ivoirienne a reporté mercredi au 30 octobre une décision sur une procédure en Côte d'Ivoire à propos de "crimes contre les populations civiles et les prisonniers de guerre" contre l'ex-chef des Jeunes patriotes, Charles Blé Goudé.

Acquitté en première instance de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (CPI), M. Blé Goudé est actuellement en liberté conditionnelle aux Pays-Bas en attendant l'examen de l'appel de la procureure par la CPI.

"L'affaire (en Côte d'Ivoire) a été reportée au 30 octobre" par "la chambre d'instruction du tribunal d'Abidjan qui après analyse pourrait ou non transmettre l'affaire pour un procès aux assises", a déclaré à l'AFP, Me Serge Gbougnon, l'un des défenseurs de M. Blé Goudé.

"Nous ne savons rien du dossier!", a-t-il ajouté à l'issue d'une audience à huis clos.

Elu en août à Abidjan à la tête de son parti, M. Blé Goudé qui a reconnu avoir de ambitions présidentielles à long terme (après 2020) était dans les années 2000 surnommé "le général des rues" pour sa capacité à mobiliser les partisans du président de l'époque, Laurent Gbagbo, grâce au mouvement des Jeunes patriotes, souvent qualifié de milice.

Ses détracteurs et les ONG internationales considèrent qu'avec ses discours incendiaires et ses actions à la tête des Jeunes patriotes, M. Blé Goudé a été un des principaux acteurs de la montée de la tension en Côte d'Ivoire dans la décennie 2000, qui a culminé en 2010-2011 dans les violences post-électorales ayant fait plus de 3.000 morts.

Alors que l'ancien président Laurent Gbagbo, qui attend également l'examen de l'appel de la procureure, vit en liberté conditionnelle en Belgique, M. Blé Goudé a dû, lui, rester aux Pays-Pas. Les pays acceptant de l'accueillir étaient rares en raison de son passé jugé "plus sulfureux, sa réputation de pousse-au-crime contre les +Blancs+ en général et les Français en particulier", selon des sources diplomatiques.

Nous soutenir
CONTRIBUEZ A UNE INFORMATION INDÉPENDANTE SUR LA JUSTICE INTERNATIONALE
Partout dans le monde, accéder à la justice et l’information est vital pour permettre à des sociétés de se reconstruire après des périodes de violence. C’est pourquoi il nous tient à coeur de proposer un média gratuit, aux méthodes journalistiques rigoureuses, accessible à tous, au Nord comme au Sud. Justice Info fonctionne sur des contributions. Pour donner à nos journalistes les moyens de vous informer en toute indépendance, chaque contribution compte. Régulière c’est mieux, exceptionnelle c’est bien aussi.
FAITES UN DON
Partager
S'inscrire à la newsletter