La justice doit être vue pour être rendue
S'inscrire à la newsletter

04.01.08 - FRANCE/RWANDA - PIERRE PEAN RENVOYE DEVANT LA JUSTICE POUR SON LIVRE SUR LE RWANDA

Paris, 4 janvier 2008 (FH) - L'écrivain-journaliste francais Pierre Péan a été renvoyé devant la justice pour "complicité de diffamation raciale" et "complicité de provocation à la haine raciale" à la suite de la parution de son ouvrage en novembre 2005 sur le génocide rwandais, "Noires fureurs, blancs menteurs". Cette décision a été prise à la suite d'une instruction menée par un juge.

1 min 1Temps de lecture approximatif

Une audience pour fixer le procès est prévue le 5 février 2008 devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, a-t-on indiqué de sources judiciaires. L'association SOS Racisme avait déposé painte en octobre 2006 contre M. Péan, qualifiant de "négationniste" son ouvrage sur le génocide au Rwanda. Selon un communiqué de l'association Ibuka à Kigali, cette association s'était associée à cette plainte. Cela n'a pas été confirmé à Paris.

Dans la capitale rwandaise, François Xavier Ngarambe, ancien Président d’Ibuka chargé de suivre le dossier pour son association a dit son intention de "mobiliser la communauté rwandaise d’Europe mais aussi appuyer les media nationaux, dans les limites des moyens, pour suivre ce procès". Une vingtaine de passages du livres sont visés pour diffamation raciale et provocation à la dicrimination, à la violence et à la haine raciale. Pierre Péan écrit notamment que "la culture du mensonge et de la dissimulation domine toutes les autres chez les Tutsis"; ou que les rebelles tutsis "ont réussi jusqu'à maintenant à falsifier complètement la réalité rwandaise, à attribuer à d'autres leurs propres crimes et actes de terrorisme, à diaboliser leurs ennemis". Claude Durand, éditeur de livre de M. Péan, est également renvoyé devant le tribunal. AP-SRE/PB/GF

Partager
S'inscrire à la newsletter