02.12.08 - TPIR/BIKINDI - LE CHANTEUR RWANDAIS SIMON BIKINDI CONDAMNE A 15 ANS DE PRISON

Arusha, 2 décembre 2008 (FH) - Un célèbre chanteur rwandais, Simon Bikindi, a été condamné mardi à 15 ans d'emprisonnement par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour avoir incité directement et publiquement à commettre le génocide, a constaté l'agence Hirondelle.
1 min 20Temps de lecture approximatif

« La chambre vous condamne, vous Simon Bikindi, à 15 ans d'emprisonnement (...) elle décide que vous resterez sous la garde du tribunal en attendant votre transfert vers l'Etat où votre peine sera exécutée », a indiqué la juge-président, Inès Weinberg de Roca (Argentine), s'adressant directement à l'auteur compositeur vétu d'une toge blanche.

Alors que le procès reposait essentiellement sur des chansons, Bikindi n'a été condamné que pour une prise de parole effectuée fin juin 1994, depuis « un véhicule équipé d'un amplificateur de voix sur la route principale reliant Kivumu à Kayove », deux communes du nord-ouest du Rwanda. Le jugement conclut que ce discours exhortait à tuer les Tutsis.

Tout en reconnaissant le caractère incendiaire de certaines compositions de l'artiste, la chambre a souligné qu'elles avaient été composées avant 1994, donc avant la période couverte par la compétence temporelle du TPIR.

Les juges ont également conclu qu'il n'y avait aucune preuve que Bikindi avait joué un rôle dans la diffusion de ces chansons sur la Radio libre des mille collines (RTLM) qui, pendant le génocide, les accompagnait de commentaires appelant à tuer les Tutsis

Sur les six chefs portés contre lui, seule « l'incitation directe et publique à commettre le génocide » a été retenue par la chambre.

Bikindi, 54 ans, a été arrêté aux Pays Bas le 12 juillet 2001. Son procès avait démarré le 18 septembre 2006.

Ce jugement est le 38ème rendu par le TPIR depuis sa création en 1994.

ER/PB/GF

© Agence Hirondelle