16.12.08 - RWANDA/GACACA - LE PROCES D'UN EX-MILICIEN EN APPEL A KIGALI

Kigali, 16 décembre 2008 (FH) - La juridiction d'appel du secteur de Nyamirambo, un quartier de Kigali, a commencé dimanche à juger un ancien milicien interahamwe, Védaste Nzabamwita, poursuivi pour crimes de génocide et crimes contre l'humanité.
1 min 13Temps de lecture approximatif

Nzabamwita, 48 ans, répond de « complicité d'assassinat de François Ruzindana, de Gatera, de la famille de Venant Sezibera, d'un jeune homme nommé Gilbert, et de plusieurs autres personnes non identifiées, tous tués dans la cellule Gatare du secteur de Nyamirambo », selon l'acte d'accusation

Au cours des débats qui ont duré près de 5 heures, l'accusé a plaidé non coupable de tous les chefs d'accusation malgré les dépositions accablantes d'une demi-douzaine de témoins, a constaté l'Agence.

En plus de l'organisation et de sa participation aux rondes de nuit et barrages routiers, bien des témoignages ont fait ressortir son adhésion active à la milice interahamwe. L'accusé reconnaît ces faits, mais nie toute responsabilité dans la mort de toutes les victimes.

A la mi-Août dernier, Nzabamwita avait été reconnu coupable de tous ces faits et condamné par la juridiction du secteur à une peine de 19 ans de prison ferme, compte tenu de sa plaidoirie de non culpabilité.

La juridiction devra entendre dimanche prochain les témoignages des complices de l'accusé déjà jugés et condamnés pour les crimes, a indiqué le président de la juridiction, M. Mister Musefano.

Inspirés des anciennes assemblées villageoises au cours desquelles les sages réglaient des différends, les tribunaux semi traditionnels « gacaca » ont pour mission de vider le lourd contentieux du génocide des Tutsi de 1994.

SRE/PB/GF

© Agence Hirondelle