30.09.09 - TPIR/NGIRABATWARE - UN ENQUETEUR DU TPIR CONCLUE SON TEMOIGNAGE CONTRE UN ANCIEN MINISTRE

Arusha, 30 septembre 2009 (FH) - André Delvaux, enquêteur auprès du Tribunal  Pénal international pour le Rwanda (TPIR)a achevé mercredi un témoignage de six jours devant la cour, dans le procès de l'ex-ministre rwandais du Plan, Augustin Ngirabatware, qui est notamment accusé d'avoir répandu l'idéologie du génocide lors de différents meetings tenus dans sa région natale de Gisenyi  en 1994.
1 min 9Temps de lecture approximatif

Premier témoin de l'accusation, l'enquêteur s'est également ingénié à démontrer l'implication de l'accusé dans des tueries à des barrages et sur différents sites.

Il a aussi expliqué  comment l'accusé avait détourné des fonds destinés au développement pour acheter puis faire distribuer des armes aux miliciens Interahamwe.

L'accusé a été un rouage essentiel de "cette entreprise criminelle conjointe", a souligné Wallace Kapaya, l'avocat principal de la poursuite.

Accusé de génocide, entente en vue de commettre le génocide, incitation directe et publique à commettre le génocide et crimes contre l'humanité, Ngirabatware, qui est le gendre de l'homme d'affaires Félicien Kabuga, plaide non coupable.

Arrêté en Allemagne le 17 septembre 2007, l'ex-ministre se trouve entre les mains du TPIR depuis le 08 octobre 2008.

Docteur en sciences économiques de l'Université de Fribourg (Suisse), Ngirabatware a été, dans son pays, enseignant à l'Université Nationale du Rwanda (1986-1994), puis ministre du Plan (1990-1994).

Après son départ en exil en juillet 1994, il a travaillé dans différents instituts de recherche au Gabon et en France.

SC/GF

© Agence Hirondelle