15.03.2004 - TPIR/GOUVERNEMENT II - MUGENZI AURAIT CHASSE UN ELEMENT MODERE DE LA DIRECTION DE SON P

Arusha 15 mars 2004(FH )- Le vingt-quatrième témoin à charge dans le procès de quatre membres du gouvernement intérimaire en cours devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a allégué lundi que l'ex-ministre du commerce, Justin Mugenzi, avait chassé un élément modéré de la direction de son parti en 1993.

Justin Mugenzi était, depuis 1991, président du Parti libéral (PL).

1 min 23Temps de lecture approximatif

Désigné par le pseudonyme "GJI" pour préserver son anonymat, le témoin est originaire, comme Mugenzi, de la commune Rukara (actuelle province D'Umutara, est du Rwanda). Il a déclaré que " vers mars ou mai 1993", l'accusé a procédé au remplacement du représentant du PL à Rukara, François Mugabo, lui reprochant de ne pas épouser l'idéologie extrémiste hutue.

Après avoir été démis de ses fonctions, Mugabo a été obligé de fuir son village en raison des persécutions, a rapporté le témoin.

GJI a affirmé que le nouveau président local du parti, Samson Gacumbitsi, avait joué un grand rôle dans des massacres de Tutsis à Rukara en 1994.

"Un tas de machettes et des caisses de munitions ont été découvertes dans la maison de Gacumbitsi après le génocide," a indiqué le témoin. Selon GJI, Gacumbitsi a été condamné à la peine de mort par un tribunal rwandais pour participation au génocide.

Le témoin répondait, en interrogatoire principal, au substitut du procureur, Elvis Bazawule. Il sera contre-interrogé mardi par la défense.

Justin Mugenzi comparaît aux côtés des ex-ministres de la santé, Casimir Bizimungu, des affaires étrangères, Jérôme Bicamumpaka et de la fonction publique, Prosper Mugiraneza.

Accusés notamment D'entente en vue de commettre le génocide et crimes contre l'humanité, tous plaident non coupable.

Les débats se déroulent devant la deuxième chambre de première instance du TPIR présidée normalement par le juge sri- lankais Asoka de Zoysa Gunawardana, assisté de la Pakistanaise Khalida Rashid Khan et du Kenyan Lee Gacuiga Muthoga. Le juge Gunawardana étant absent depuis mardi dernier, la présidence est assurée par la juge Khan.

ER/AT/GF/FH (GVII''0315A)