29.01.2004 - TPIR/BUTARE - NOUVEAU REPORT DU PROCES SUITE A LA GREVE DES AVOCATS

Arusha, le 29 janvier 2004 (FH)- Le procès de six personnes poursuivies pour des crimes commis en province de Butare (sud du Rwanda), dont l'ancienne ministre de la famille et de la promotion féminine, Pauline Nyiramasuhuko, a été une nouvelle fois reporté jeudi après midi , suite à un mouvement de grève déclenché par les avocats exerçant au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Les débats ont été reportés à vendredi matin.

0 min 55Temps de lecture approximatif

Le procès avait été ajourné une première fois mercredi pour les mêmes raisons.

La chambre, par la voix du juge président, le Tanzanien William Hussein Sekule, a ordonné aux conseils de défense absents de " se présenter demain (vendredi) devant la chambre pour poursuivre la procédure".

Le greffe a été formellement chargé de communiquer l'ordonnance aux concernés.

Comme la veille, quatre accusés et leurs équipes de défense étaient absents. Seuls étaient présents l'ancien préfet Sylvain Nsabimana et l'ex-maire Joseph Kanyabashi. Leurs avocats étaient également au prétoire.

Les accusés absents sont outre Pauline Nyiramasuhuko, son fils Arsène Shalom Ntahobali, l'ancien préfet Alphonse Nteziryayo et l'ancien maire Elie Ndayambaje.

Plusieurs avocats de la défense observent depuis mercredi une grève de trois jours "éventuellement reconductible" pour protester contre "la dégradation des droits de la défense". La plupart des accusés se sont joints à ce mouvement.

ER/AT/GF/FH(BT''0129A)