28.01.2004 - TPIR/BUTARE - LE PROCES REPORTE SUITE A LA GREVE DES AVOCATS

Arusha, le 28 janvier 2004 (FH) Le procès de six personnes poursuivies pour des crimes commis en province de Butare (sud du Rwanda), dont l'ancienne ministre de la famille et de la promotion féminine, Pauline Nyiramasuhuko, a été reporté mercredi après midi, suite à un mouvement de grève déclenché par les avocats exerçant au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

La deuxième chambre de première instance qui mène ce procès a reporté les débats à jeudi, en espérant que les avocats auront suspendu leur grève.

0 min 50Temps de lecture approximatif

Mercredi, seuls deux accusés étaient presents en compagnie de leurs conseils. Il s'agit de l'ancien préfet Sylvain Nsabimana et de l'ancien maire Joseph Kanyabashi.

Plusieurs avocats de la défense ont observé depuis mercredi matin une grève de trois jours "éventuellement reconductible" pour protester contre "la dégradation de leurs conditions de travail".

Les avocats ont passé la journée de mercredi en reunion pour "discuter de la suite".

Avant le procès Butare, deux autres affaires avaient été également reportées à jeudi, en raison de cette grève. Il s'agit du procès de quatre anciens hauts gradés des ex-Forces armées rwandaises (FAR) et celui de quatre anciens ministres du gouvernement intérimaire.

AT/NI/GF/FH(BT''0128A)