09.10.2003 - TPIR/GACUMBITSI - LE PROCES AJOURNE POUR CAUSE DE MALADIE D’UN TEMOIN

Arusha, le 9 octobre (FH) – Le procès de l’ancien maire de Rusumo (province de Kibungo, est du Rwanda), Sylvestre Gacumbitsi, en cours devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), n’a pas pu se poursuivre jeudi suite à l’état de santé d’un témoin.

Gacumbitsi, 56 ans, répond de cinq chefs D'accusation de génocide et crimes contre l'humanité portant sur des massacres de Tutsis et des viols commis en avril 1994, en différents endroits de sa commune.

0 min 55Temps de lecture approximatif

Dénommé ZHZ pour préserver son anonymat, le sixième témoin à décharge, attendu à la barre depuis mardi, est toujours malade, selon la défense de l’ex-maire.

« Nous ne savons même pas s’il pourra déposer demain, nous attendons l’avis du médecin », a indiqué jeudi à l’agence Hirondelle le co-conseil de Gacumbitsi, la Camerounaise Me Anne Ngatio Mbattang.

La section de protection des victimes et des témoins a néanmoins assuré mercredi que huit nouveaux témoins seront présents à Arusha la semaine prochaine.

La défense qui a entamé la présentation de sa preuve lundi entend citer « entre vingt et vingt trois témoins».

L’affaire Gacumbitsi se déroule devant la troisième chambre de première instance du TPIR présidée par la juge sénégalaise Andrésia Vaz et comprenant en outre, les juges fidjien Jai Ram Reddy et russe Serguei Aleckseievich Egorov.

ER/CE/GF/FH (GA’1009’A)