13.08.2003 - TPIR/RUGAMBARARA - ARRESTATION ET TRANSFERT D'UN ANCIEN MAIRE ACCUSE DE GENOCIDE

Arusha 13 août 2003 (FH)- Un ancien maire rwandais accusé de génocide a été arrêté en Uganda et transféré à Arusha mercredi, a indiqué le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Juvénal Rugambarara était maire de Bicumbi (province Kigali rurale, centre-est du Rwanda) entre 1993 et 1994.

0 min 57Temps de lecture approximatif

Il avait remplacé à ce poste Laurent Semanza, condamné à vingt-cinq ans de prison le 15 mai dernier par le TPIR pour génocide, aujourD'hui en instance D'appel.

Juvénal Rugambarara répond de neuf chefs D'accusation de génocide ou, dans l'alternative, de complicité dans le génocide, entente en vue de commettre le génocide, incitation directe et publique à commettre le génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre.

Le porte-parole du TPIR, Roland Amoussouga a déclaré à l'agence Hirondelle que l'accusé a été arrêté par les autorités ougandaises qui l'ont ensuite remis au TPIR.

Un acte D'accusation avait été établi contre lui et un mandat D'arrêt lancé, a expliqué Roland Amoussouga.

Juvénal Rugambara est accusé D'avoir planifié, ordonné, encouragé, aidé et facilité les massacres commis contre les Tutsis à Bicumbi en 1994.

Son transfert à Arusha porte à 56 le nombre de personnes détenues par le TPIR.

Radio Rwanda a affirmé que Juvénal Rugambarara était arrivé en Uganda en 1997 en provenance de la République démocratique du Congo voisine. Assistant médical, il s'était converti en fermier. Il entretenait une plantation de tabac, selon la même source, qui a ajouté qu'il vivait sous un faux nom.

AT/GF/FH (RR'0813A)