24.04.2003 - TPIR/KAJELIJELI - LE PROCES KAJELIJELI AJOURNE SINE DIE

Arusha, le 24 avril 2003 (FH) - Le procès de l'ex-maire de Mukingo (province de Ruhengeri, nord du Rwanda), Juvénal Kajelijeli poursuivi pour génocide, a été ajourné sine die jeudi au lendemain de la clôture du témoignage de l’accusé, vingt-huitième et dernier témoin de la défense.

Le procès se déroule devant la deuxième chambre de première instance du tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

0 min 56Temps de lecture approximatif

Le juge président de la chambre, le Tanzanien William Hussein Sekule, a annoncé, à la clôture formelle de la session, deux périodes possibles pour la prochaine session : du 28 mai au 7 juin ou du 14 au 18 juillet.

La date définitive sera communiquée ultérieurement.

Le tribunal doit entre temps se prononcer sur une requête du Procureur visant à faire citer des témoins de réplique pour réfuter les moyens de preuve de la défense.

Kajelijeli répond de onze chefs d’accusation de génocide et crimes contre l’humanité portant sur des massacres de Tutsis dans la commune Mukingo et dans la région environnante, entre avril et juillet 1994.

Il fut maire de Mukingo de 1988 à 1993 puis de juin à juillet 1994, date à laquelle il a pris le chemin de l’exil fuyant l’avancée victorieuse du Front patriotique rwandais (FPR), aujourd’hui au pouvoir.

La deuxième chambre comprend également les juges Arlette Ramaroson de Madagascar et Winston Churchill Matanzima Maqutu du Lesotho.

ER/CE/GF/FH (KJ'0424A)