12.03.2003 – TPIR/CYANGUGU – BAGAMBIKI TEMOIGNERA POUR SA PROPRE DEFENSE EN DERNIER

Arusha, le 12 mars 2003 (FH) - l'ex-préfet de Cyangugu (sud-ouest du Rwanda), Emmanuel Bagambiki, témoignera pour sa propre défense en dernier, a indiqué son avocat, mercredi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

l'avocat belge, Me Vincent Lurquin, qui défend Emmanuel Bagambiki dans le procès Cyangugu, a déclaré que l'accusé sera le dernier témoin pour sa propre cause.

1 minTemps de lecture approximatif

Les débats ont été suspendus mercredi soir, en attendant l’arrivée des derniers témoins. Me Lurqui a prévu de faire comparaître quatre nouveaux témoins la semaine prochaine, dont un enquêteur de la défense Jack Graaf, et un témoin détenu au Rwanda, dénommé SLT. Par ailleurs, Me Lurquin a déclaré qu’il serait fixé vendredi sur la disponibilité de deux autres témoins.

l’ancien préfet a déjà cité vingt et un témoins pour sa défense.

Emmanuel Bagambiki est poursuivi pour génocide et crimes contre l’humanité portant sur des massacres de Tutsis dans sa préfecture entre avril et juin 1994. Il plaide non coupable.

Emmanuel Bagambiki est coaccusé avec l’ancien ministre des transports et communications sous le gouvernement intérimaire, André Ntagerura, ainsi que l’ancien commandant du camp militaire de Karambo à Cyangugu, le lieutenant Samuel Imanishimwe.

Le procès se déroule devant la troisième chambre de première instance du TPIR présidée par le juge de Saint-Kitts et Nevis George Llyod Williams et composée en outre des juges russe Yakov Ostrovsky et slovène Pavel Dolenc.

AT/CE/GF/FH (CY’0312A)