25.02.2003 - TPIR/CYANGUGU - LE PROCES CYANGUGU AJOURNE AU 28 FEVRIER

Arusha, le 25 février 2003 (FH) - Le procès de trois Rwandais accusés de génocide à Cyangugu (sud-ouest du Rwanda) a été ajourné au 28 février faute de témoins, a-t-on appris mardi au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

La troisième chambre de première instance a suspendu les débats après l'audition du quinzième témoin de la défense de l'ancien préfet Emmanuel Bagambiki.

1 min 27Temps de lecture approximatif

Dénommé "KOE" pour préserver son identité, le témoin a évoqué des massacres de Tutsis réfugiés à la paroisse de Nyamasheke en avril 1994.

Selon KOE, la paroisse a été attaquée mi-avril par une foule D'assaillants. Ceux-ci ont D'abord été repoussés par les réfugiés et sont partis chercher des renforts dans la commune voisine de Gafunzo.

Le témoin a déclaré qu'ils étaient sur le point D'attaquer à nouveau lorsque le préfet (Bagambiki) est arrivé sur les lieux en compagnie de l'évêque catholique de Cyangugu, Thaddée Ntihinyurwa, et de gendarmes.

KOE a affirmé que Bagambiki a négocié avec la foule qui entourait déjà les locaux de la paroisse. Il a ordonné aux assaillants de quitter les lieux mais ceux-ci ont refusé, arguant que l'abbé Ubaldo Rugirangoga qui se trouvait à l'intérieur aurait tiré sur eux. Le témoin a indiqué que la paroisse a été attaquée après le départ du préfet.

Emmanuel Bagambiki est co-accusé avec l'ancien ministre des transports et communications, André Ntagerura, ainsi que l'ancien commandant du camp militaire de Karambo à Cyangugu, le lieutenant Samuel Imanishimwe. Tous plaident non coupables.

Bagambiki est défendu par l'avocat belge Me Vincent Lurquin et l'avocat malien Me Seydou Doumbia. Le parquet est quant à lui représenté par Richard Karegyesa, Andra Mobberley, Holo Makwaia et S. Khan.

Vendredi, la chambre siégera pour discuter du rapport D'un expert militaire proposé par la défense D'Imanishimwe.

Le procès sera ensuite ajourné au 10 mars en attendant la disponibilité D'autres témoins de Bagambiki.

Le procès du groupe Cyangugu se déroule devant la troisième chambre, présidée par le juge de Saint-Kitts et Nevis George Lloyd Williams et comprenant les juges russe Yakov Ostrovsky et slovène Oavel Dolenc.

AT/KN/CE/GF/FH (CY’0225A)