13.02.2003 - TPIR/NTAKIRUTIMANA - VERDICT LE 19 FEVRIER DANS LE PROCES D'UN PASTEUR COACCUSE AVEC SO

Arusha, le13 février 2003 (FH) - Le verdict sera rendu le 19 février dans le procès conjoint du pasteur adventiste Elizaphan Ntakirutimana et de son fils, le Dr Gérard Ntakirutimana, a-t-on appris jeudi au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

l'affaire était en délibéré depuis le 22 août 2002, devant la première chambre de première instance du TPIR présidée par le juge norvégien Erik Mose et comprenant en outre la juge sud-africaine Navanethem Pillay ainsi que la juge sénégalaise Andrésie Vaz.

1 min 22Temps de lecture approximatif

Les Ntakirutimana sont poursuivis pour génocide et crimes contre l'humanité portant sur des massacres de Tutsis dans le complexe adventiste de Mugonero (province Kibuye, ouest du Rwanda) entre avril et juillet 1994 et dans les collines avoisinantes de Bisesero. Ils ont plaidé non coupables.

Au moment des faits, le pasteur Ntakirutimana était en charge de l'Eglise Adventiste au complexe de Mugonero, et son fils était médecin au même endroit.

Leur procès a commencé le 18 septembre 2001. Le parquet a terminé la présentation de ses moyens de preuve le 2 novembre de la même année, et la défense le 10 mai 2002. Le parquet a cité dix-neuf témoins, la défense vingt-quatre. Parmi les témoins de la défense se trouvaient l'ancien premier ministre rwandais dans le premier gouvernement post-génocide, Faustin Twagiramungu.

Le pasteur Ntakirutimana,78 ans, a été arrêté en 1996 aux Etats Unis et transféré à Arusha en mars 2000 au terme D'une longue bataille juridique contre son extradition. Gérard Ntakirutimana, 45 ans, a été, quant à lui, appréhendé la même année en Côte D'Ivoire. Le père est défendu par l'ancien procureur général des Etats-Unis, Me Ramsey Clark, et le fils par l'avocat canadien, Me David Jacobs.

Le parquet est représenté dans cette affaire par le Nigérian Charles Adeogun-Phillips, le Tanzanien Wallace Kapaya et l'Américaine Boi-Tia Stevens.

Elizaphan Ntakirutimana sera le premier homme D'église à être jugé par le TPIR. Il en détient aujourD'hui quatre, après le décès le mois dernier de l'évêque anglican Samuel Musabyimana.

AT/GF/FH (NT'0213A)