24.01.2003 - TPIR/CYANGUGU - LE PROCES CYANGUGU A ETE AJOURNE AU 3 FEVRIER

Arusha, le 24 janvier 2003 (FH) – La troisième chambre du Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR) a du prononcer vendredi matin l’ajournement au 3 février du procès de trois anciens hauts responsables du gouvernement intérimaire, en raison de l’absence de témoins.

Le procès de Cyangugu a été ajourné juste après que l’un des accusés, le lieutenant Samuel Imanishiwme, ancien commandant du camp militaire de Karambo, eut terminé de déposer pour sa propre défense.

0 min 53Temps de lecture approximatif

Imanishimwe déposait depuis lundi, date de la reprise du procès.

Le juge-président de la troisième chambre, George Lloyd Williams, a annoncé que la défense ne disposait plus de témoins pour la présente session, sans fournir plus de détails.

Les deux autres accusés dans le procès de Cyangugu sont l’ancien préfet de Cyangugu, Emmanuel Bagambiki, et l’ancien ministre des Transports et des Communications, André Ntagerura.

Le parquet allègue que les trois accusés ont planifié, incité et participé aux massacres qui ont eu lieu dans leur préfecture entre avril et mai 1994. Tous trois plaident non-coupable.

Le procès se déroule devant le troisième chambre du TPIR, composée du juge-président Lloyd George Williams de St. Kitts et Nevis et des juges russe Yakov Ostrovsky et slovène Pavel Dolenc.

CE/NI/GF/FH (CY-0124e)