23.01.2003 - TPIR/KAMUHANDA - LE QUINZIEME TEMOIN A DECHARGE SUR LE MEME LIGNE DE DEFENSE QUE LES PR

Arusha le 23 janvier 2003 (FH) –Le procès de l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Jean de Dieu Kamuhanda, s’est poursuivi jeudi devant le Tribunal Pénal International pour le Rwanda avec la déposition du quinzième témoin de la défense.

GPG, un témoin protégé, a principalement déposé sur l’attaque par les miliciens Interahamwe des Tutsis qui avaient cherché refuge à la paroisse de Gikomero, la commune natale de l’accusé.

1 min 7Temps de lecture approximatif

La plupart de son témoignage a été similaire à ceux des témoins à décharge qui l’ont précédé à la barre depuis la reprise du procès, le 13 janvier dernier

Les huit témoins de la défense précédant ont en effet maintenu ne jamais avoir vu l’accusé à Gikomero durant le massacre à la paroisse. Ils ont également réfuté les allégations du procureur selon lesquelles l’ancien ministre serait impliqué dans les massacres commis à Gikomero.

GPG, un Hutu, a déclaré à la chambre qu’il connaissait Kamuhanda personnellement, le frère cadet de l’ancien ministre étant son ami. Il a affirmé lui aussi que l’accusé ne se trouvait pas à Gikomero le 12 avril 1994, date de l’attaque de la paroisse. « Il n’était pas présent sur le site des tueries. Certains des participants à ces meurtres sont connus et emprisonnés », a-t-il ajouté.

Le procès Kamuhanda se poursuivra lundi avec la déposition d’une nouveau témoin à décharge, surnommé TND pour préserver son anonymat. Ce procès se déroule devant la deuxième chambre de première instance, composée du juge tanzanien William Hussein Sekule, de la juge malgache Arlette Ramaroson et du juge Winston Churchill Matanzima Maqutu, du Lesotho.

PJ/CE/GF/FH (KH-0123e)