04.12.2002 - TPIR/KAJELIJELI - DES TUTSIS MASSACRES DANS UN COUVENT, SELON UN TEMOIN

Arusha, le 4 décembre 2002 (FH)- Un témoin à décharge dans le procès de Juvénal Kajelijeli, l’ex-maire de Mukingo, a déclaré mercredi devant le Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR) qu’un grand nombre de Hutus avaient massacré des Tutsis ayant cherché refuge dans un couvent à la paroisse de Busogo, en avril 1994.

Le témoin, surnommé KAA afin de protéger son identité, a indiqué que les Hutus se seraient attaqués aux Tutsis armés de grenades et de fusils le 7 avril au matin.

1 min 30Temps de lecture approximatif

Bien qu’il n’ait pu donner leur nombre exact, le témoin a précisé qu’ils étaient en très grand nombre.

KAA, le dixième témoin de la défense, a ajouté que les Hutus qui se dirigeaient vers la paroisse chantaient : “Exterminons-les”. Le témoin a déclaré les avoir suivi jusqu’à la paroisse, où il serait resté une heure et demie, pendant que les massacres étaient perpétrés

“Je me suis rendu dans la cour où j’ai vu des corps au crane brisé. Certains étaient étendus sur l’herbe, d’autres le long du mur et sur la véranda. Tout cela m’a fait très peur et m’a beaucoup perturbé. J’ai donc décidé de partir », a-t-il témoigné.

Interrogé par Lennox Hinds, l’avocat américain de Kajelijeli, KAA a indiqué à la chambre qu’à aucun moment il n’avait vu l’accusé, qu’il connaît bien, sur les lieux du massacre. « A l’époque, Kajelijeli n’aurait pas pu marcher à la même allure que les attaquants, étant donné sa condition physique. Il aurait été dans sa voiture, mais je ne l’ai pas vue non plus”, a-t-il déclaré.

Le parquet allègue que l’ex-maire de Mukingo aurait participé aux massacres de Tutsis à Mukingo et dans les communes environnantes.

Le onzième témoin de la défense, surnommé ZLG, a débuté sa déposition dans l’après-midi et la poursuivra jeudi.

Le procès se déroule devant la deuxième chambre de première instance du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) présidée par le juge tanzanien William Hussein Sekule et comprenant en outre les juges malgache Arlette Ramaroson et Winston Churchill Mantanzima Maqutu du Lesotho.

CE/PJ/GF/FH (KJ-12203e)