22.11.2002 - TPIR/KAJELIJELI - KAJELIJELI N'A PAS PARTICIPE AUX MASSACRES DE BUSOGO, SELON UN TEMOIN

Arusha, le 22 Novembre 2002 (FH) - l'ancien maire de Mukingo (province Ruhengeri, nord du Rwanda), Juvénal Kajelijeli, n'a pas participé aux massacres de Tutsis à la paroisse de Busogo le 7 avril 1994 comme l'allègue le procureur, a affirmé un témoin de la défense, jeudi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

"J'étais là.

1 min 25Temps de lecture approximatif

Je ne l'ai pas vu à cet endroit", a déclaré le témoin qui déposait sous le pseudonyme "RHU 25" pour des raisons de sécurité.

La paroisse Busogo est située dans la commune de Mukingo. Kajelijeli est accusé D'avoir dirigé des miliciens hutus qui ont attaqué la paroisse de Busogo lors du génocide anti-tutsi de 1994. RHU 25 est détenu au Rwanda pour génocide.

Contre-interrogé par Kenneth Fleming, le substitut australien du procureur, RHU 25 a concédé ne pas être resté à la paroisse de Busogo tout le temps qu'a duré l'attaque. "Aussitôt l'attaque lancée, je me suis enfui. J'avais peur", a-t-il déclaré.

Me Fleming a dès lors suggéré que le témoin ne pouvait savoir si Kajelijeli était arrivé à la paroisse après son départ. RHU 25 a répondu que, en tout cas, aucun de ses co-détenus au Rwanda n’a mentionné la participation de l’accusé à ces tueries.

Dans les prisons rwandaises, les détenus se sont organisés pour reconstituer les événements qui se sont déroulés dans leurs localités pendant le génocide, en prévision des procès devant les juridictions traditionnelles "gacaca", aujourD'hui en phase expérimentale.

Kajelijeli, 50 ans, a plaidé non coupable de onze chefs D'accusation de génocide et de crimes contre l'humanité portant sur des massacres de Tutsis à Mukingo et dans les régions environnantes.

La déposition de RHU 25 avait commencé mercredi. Les débats se sont déroulés en grande partie à huis clos. RHU 25 est le septième témoin de la défense.

Le procès se poursuivra lundi devant la deuxième chambre de première instance du TPIR présidée par le juge tanzanien William Hussein Sekule et composée en outre des juges malgache Arlette Ramaroson et Winston Churchill Matanzima Maqutu du Lesotho.

AT/GG/CE/GF/FH(KJ-1121A)