15.10.2002 - TPIR/NIYITEGEKA - LE PROCES NIYITEGEKA A REPRIS AVEC LA DEPOSITION DU DERNIER TEMOIN DU

Arusha, le 15 octobre 2002 (FH) - Le procès de l'ancien ministre de l'Information sous le gouvernement intérimaire, Eliézer Niyitegeka, a repris avec la déposition du dernier témoin du parquet, mardi, devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Dénommé "KJ" pour des raisons de sécurité, ce témoin est le douzième cité par l'accusation depuis l'ouverture des débats le 17 juin dernier.

1 min 15Temps de lecture approximatif

Le procès D'Eliézer Niyitegeka avait été suspendu prématurément fin août. Le parquet avait en effet éprouvé des difficultés à faire voyager ce dernier témoin, suggérant même, à un moment donné, de recueillir sa déposition au Rwanda. Cela s'était finalement avéré impossible, en raison de l'indisponibilité des avocats de la défense.

Détenu au Rwanda, le témoin KJ a souvent exprimé des préoccupations sur sa sécurité personnelle, amenant les juges à décider qu'il soit partiellement entendu à huis clos, pour préserver son anonymat.

Eliézer Niyitegeka répond de dix chefs D'accusation de génocide et de crimes contre l'humanité portant sur des massacres de Tutsis en province de Kibuye (ouest du Rwanda). Il plaide non coupable. Le témoin KJ a allégué que l'accusé a planifié une attaque contre une église mi-avril 1994.

Eliézer Niyitegeka est défendu par l'avocate irlandaise Me Sylvie Geraghty et son confrère Me Feargal Kavanag. Le parquet est quant à lui représenté par l'Australien Kenneth Fleming et l'Américaine Melinda Pollard.

Le procès se déroule devant la première chambre de première instance du TPIR présidée par la juge sud-africaine Navanethem Pillay et comprenant en outre
les juges, norvégien Erik Mose et sénégalaise Andrésie Vaz.

Le procès Niyitegeka alterne dans cette chambre avec celui des médias. Cette alternance expérimentale est menée dans la perspective de l’arrivée, début 2003, des juges ad litem.

AT/GF/FH (NI-1015A)