07.10.2002 - TPIR/KAJELIJELI - LE PROCES KAJELIJELI UNE NOUVELLE FOIS REPORTE FAUTE DE TEMOINS.

Arusha, le 7 Octobre 2002 (FH) - Le procès de l'ex-maire de Mukingo (province de Ruhengeri, nord-ouest du Rwanda), Juvénal Kajelijeli, a été une nouvelle fois reporté, lundi, faute de témoins à décharge.

Annoncés le week-end dernier, quatre témoins détenus au Rwanda n'étaient toujours pas arrivés lundi soir au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) à Arusha.

1 min 7Temps de lecture approximatif

"Nous n'avons reçu aucune information pouvant permettre de croire qu'ils seront ici avant mercredi prochain" a déclaré l'avocat américain de Juvénal Kajelijeli, Me Lennox Hinds.

Le procès avait été suspendu une première fois mercredi de la semaine dernière suite au retard des témoins, mais ces derniers étaient arrivés à Arusha le lendemain.

Me Hinds a indiqué qu'il lui restait à citer dix-sept témoins des faits, dont l'accusé lui-même, ainsi que deux experts. La défense a du coup renoncé à une dizaine de témoins, la chambre ayant jugé leurs dépositions redondantes.

Parmi les témoins des faits restants figure l'ancien secrétaire général de l'ex-parti présidentiel, le MRND, Joseph Nzirorera, également détenu par le TPIR. Joseph Nzirorera aurait dû avoir déjà déposé dans cette affaire mais son avocat n'a pas été disponible à temps.

Onze témoins à décharge ont été déjà entendus dans le procès Kajelijeli.

Juvénal Kajelijeli est poursuivi pour des massacres de Tutsis en commune Mukingo et dans ses environs. Il plaide non coupable.

Le procès se déroule devant la deuxième chambre de première instance du TPIR, présidée par le juge tanzanien William Hussein Sekule, et composée en outre des juges, malgache Arlette Ramaroson, et Winston Churchill Matanzima Maqutu du Lesotho.
BN/AT/GF/FH(KJ-1007A)