27.08.2002 - TPIR/NIYITEGEKA - NIYITEGEKA AURAIT ELABORE UN PLAN D'ATTAQUE CONTRE LES TUTSIS

Arusha, le 27 août 2002 (FH) - Un témoin du parquet a affirmé mardi que l'ex-ministre de l'Information sous le gouvernement intérimaire, Eliézer Niyitegeka, avait mis sur pied un plan D'attaque contre les Tutsis à Bisesero (province Kibuye, ouest du Rwanda) en 1994.

Niyitegeka est poursuivi par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour des massacres commis dans cette région durant le génocide de 1994.

1 min 43Temps de lecture approximatif

Selon l'accusation, il aurait lui-même dirigé, ordonné et participé à des attaques. Il plaide non coupable.

Parlant D'une attaque qui se serait déroulée vers le 18 juin 1994, le neuvième témoin du parquet, dénommé "GGV" pour préserver son anonymat, a déclaré que c'est Niyitegeka qui en a dessiné le plan. "Il y avait un tableau noir et des craies, il a fait un croquis et montré le point de départ de chaque groupe D'assaillants", a affirmé le témoin qui s'exprimait dans sa langue maternelle, le kinyarwanda.

Selon le témoin, Niyitegeka aurait précisé, sur le croquis, les noms de ceux qui devaient être à la tête de chaque groupe, et insisté sur le fait que l'attaque "ne devait épargner aucun Tutsi". l'accusé aurait par ailleurs invité tous les hommes valides à participer à l'attaque, et déclaré qu'il allait y prendre part lui-même.

M. GGV a rapporté que cette attaque avait été précédée par une réunion de mise au point tenue "vers le 10 juin (1994)" dont l'objet était "le problème des Tutsis à Bisesero", et une seconde tenue "quelques jours plus tard", qui était consacrée à "la distribution des armes aux assaillants". A cette occasion, Niyitegeka aurait remis des caisses D'armes à des responsables de chaque groupe. Selon le témoin, ces caisses contenaient "de longs fusils avec une crosse en bois". "[l'accusé lui-même] portait un long fusil et un pistolet", a dit le témoin.

"Cette attaque a fait plusieurs victimes et elle s'est poursuivie jusque vers 16 heures", a-t-il allégué.

Le témoin, un Tutsi, a affirmé avoir participé à ces réunions et à l'attaque de Bisesero "déguisé" en Hutu. Son "ami" lui avait dit que c'était la seule façon pour lui D'être à l'abri des assaillants, a-t-il indiqué.

l'avocat irlandais de Niyitegeka, Me Feargal Kanavag, a relevé que le déguisement du témoin dans un groupe de Hutus armés relève D'une "fiction".

Le procès de Niyitegeka se déroule devant la première chambre de première instance du TPIR, présidée par la juge sud-africaine Navanethem Pillay, et comprenant par ailleurs les juges, norvégien Erik Mose, et sénégalais, Andrésie Vaz. La déposition de M.GGV se poursuivra mercredi.

GA/AT/GF/FH (NI-0827A)